MaSantéRomande
-Créer un compte (gratuit)
-Ouvrir une session

Informations Maladies
Professionnels de santé
Hôpitaux, Cliniques
Associations de patients
Organismes officiels
Sports et Alimentation
Offres d'emploi Santé
Situations de vie
Notre sélection de thèmes


Actualités Santé en Suisse:

Confédération suisse

Swissmedic - Sécurité des médicaments

Agenda santé
Annonce:
Plus d'information sur le HONcode
 
En partenariat avec l'AMG:
Localisez les médecins proche de vous!
Appli gratuite
sur Itunes et Android
Android
Apple Store
Applications mobiles Suisses indispensables
 Emissions télévisées

Newsletter gratuite:


Enquêtes:
  • Enquête auprés des médecins genevois de l'AMG
  • Donnez votre avis sur SanteRomande

  • Ajouter un site

    Soutenez SanteRomande - Faites un don
    Ostéoporose


    Généralités/Définitions
      L'ostéoporose est caractérisée par une perte de la résistance des os qui prédispose aux fractures. Dans la plupart des cas, les os se fragilisent en raison d'un manque de calcium, de phosphore et d'autres minéraux.
      Lorsque les os sont plus poreux, ils sont plus susceptibles de se fracturer lors d'une chute banale qui, en temps normal, aurait été sans conséquence.
      Les os de la hanche, des poignets et de la colonne vertébrale sont ceux qui subissent le plus souvent une fracture attribuable à l'ostéoporose.
      Source: Ostéoporose (passeportsante.net)


    Facteurs de risque

      Toutes les femmes ne seront pas atteintes d'une ostéoporose : Le risque de voir survenir cette pathologie dépend de nombreuses prédispositions.
      • L'âge
        • L'ostéoporose survient en moyenne vers l'âge de 50 ans, aux alentours de la ménopause.
        • Ce risque augmente avec l'âge et s'aggrave chez les personnes plus âgées
      • Le sexe féminin
        • Les femmes sont plus fréquemment atteintes que les hommes
        • Près de 40% des femmes présentent une ostéoporose à partir de la cinquantaine, alors que seuls 8 à 10% des hommes sont concernés.
      • La présence d'antécédents d'ostéoporose dans la famille
        La présence d'antécédents d'ostéoporose dans la famille, notamment chez la mère.
      • La baisse du taux d'oestrogènes
        La baisse des oestrogènes survenant au cours de la ménopause entraine une augmentation de la vitesse du remodelage osseux à l'origine de la perte osseuse conduisant à l'ostéoporose.
      • Une petite taille ou un faible poids
        Les personnes minces présentent un risque supérieur de présenter une ostéoporose en raison d'un manque de tissu musculaire protégeant moins bien les structures osseuses.
      • La sédentarité et l'absence d'activité physique
        • La pratique d'une activité physique régulière permet d'éviter l'ostéoporose.
        • L'activité physique permet avant tout de réduire la perte osseuse mais également d'entretenir la force musculaire.
        • Le jogging, la marche et la gymnastique permettent de prévenir l'ostéoporose des membres inférieurs.
        • Marcher 30 minutes chaque jour par exemple est un excellent moyen de lutter contre l'ostéoporose.
      • Alcool et tabac
        • Une consommation importante d'alcool et de café aggrave le risque d'ostéoporose.
        • Les fumeurs présentent également un risque supérieur de développer une ostéoporose par rapport aux personnes qui ne fument pas.
      • Facteurs hormonaux
        Une puberté tardive, une ménopause précoce ou chirurgicale représentent des risques d'ostéoporose.
      • Facteurs nutritionnels
        Un faible apport en calcium et en vitamine D représentent des risques d'ostéoporose.
      • Prise de médicaments
        La prise de certains médicaments, comme les corticoïdes, les hormones thyroïdiennes, ou l'héparine, représente des facteurs de risque de l'ostéoporose.
      • Maladies endocriniennes
        Certaines maladies endocriniennes, comme l'hyperthyroïdie, peuvent représenter un facteur de risque d'ostéoporose.

      Source: Facteurs de risque de l'ostéoporose (sante-medecine.commentcamarche.net)


    Prévention

      Conseils sur l'ostéoporose
      • Manger des aliments riches en calcium comme les produits laitiers : lait, beurre, fromage, yaourts ou certains légumes (brocoli, fenouil,...)
      • Boire suffisamment d'eau minérale, notamment de l'eau riche en calcium. Cette boisson peut permettre un apport très important de ce minéral
      • Faire du sport (jogging, ski de fond,...) ou de l'exercice (marche), la pratique de sport aurait un effet bénéfique pour diminuer ou retarder l'ostéoporose.
      • Si vous souffrez d'ostéoporose, faites très attention aux chutes, utilisez les mesures nécessaires pour les éviter (bonnes chaussures, bonne posture, éviter les sols glissants, éviter la glace l'hiver, porter éventuellement une canne,...) !

      Source: Bons conseils pour soigner l'ostéoporose - Soigner l'ostéoporose (creapharma.ch)


    Symptômes

    Complications

      L'ostéoporose correspond à une fragilisation progressive de l'os et peut se compliquer de fractures. Celles-ci sont plus ou moins graves :
      • Des fractures des vertèbres (encore appelées tassements vertébraux ) peuvent être découvertes fortuitement à l'occasion d'un examen radiologique, parfois suspectées devant une douleur vertébrale aiguë, une diminution de la taille (plusieurs centimètres), l'apparition d'une scoliose ou d'une cyphose.
      • Les fractures du col du fémur (appelées aussi fracture de la hanche) ou du radius (fracture du poignet) sont beaucoup plus parlantes et handicapantes, surtout chez les personnes âgées et peuvent survenir à l'occasion d'une chute ou d'un traumatisme minime.
      • Une intervention chirurgicale est souvent nécessaire pour traiter ces fractures. Ces fractures ont souvent des conséquences majeures sur la qualité de vie des personnes âgées. Non seulement, elles entraînent parfois un handicap physique, avec une perte de l'autonomie mais aussi une perte de confiance en soi avec la peur de tomber à nouveau, une réduction des déplacements, une diminution de l'activité physique habituelle et de ce fait, de la tonicité musculaire avec un risque de chute encore plus important.

      Source: Ostéoporose, Epidémiologie, Traitement Symptômes ostéoporose, Prise en charge ostéoporose - GlaxoSmithKline (gsk.fr)


    Diagnostic

      Pour poser un diagnostic, le médecin évalue d'abord l'ensemble des facteurs de risque : l'âge, le sexe, les antécédents familiaux, la survenue d'une fracture liée à une fragilité osseuse après l'âge de 40 ans, les habitudes de vie, etc.
      S'il le juge nécessaire, le médecin propose un test d'ostéodensitométrie. Ce test permet de connaître le contenu en minéral des os, ce qu'on appelle la densité minérale osseuse (DMO). La solidité de l'os ne dépend pas seulement de sa densité, mais aussi de la qualité de sa structure. La technique la plus couramment utilisée pour évaluer la qualité de l'os est l'absorptiométrie biphotonique par rayons X. Cet examen indolore expose à très peu de radiations. Le résultat de ce test (le score T) est comparé à la densité minérale osseuse moyenne des jeunes adultes.
      Il est aussi possible d'évaluer le risque de fracture au cours des 10 prochaines années à l'aide du test FRAX ( fracture risk assessment tool ). Élaboré par des experts de l'Organisation mondiale de la Santé, ce test tient compte de l'ensemble des facteurs de risque.
      Une personne atteinte d'ostéoporose a un risque de fracture élevé . Lorsque le risque de fracture est moyen , il est plutôt question d'ostéopénie.
      Source: Ostéoporose (passeportsante.net)


    Traitement

      Le traitement médicamenteux de l'ostéoporose vise à corriger la fragilité osseuse liée à ce trouble afin de réduire le risque de fracture. Il s'envisage différemment selon la cause de l'ostéoporose et est basé sur l'évaluation individuelle du risque de fracture, qui prend en compte non seulement la densité minérale osseuse (DMO) mesurée par ostéodensitométrie, mais également la présence des autres facteurs de risque de fracture.
      Cependant, ce traitement ne doit jamais faire négliger la prévention des chutes (correction de l'acuité visuelle, traitement de troubles neuromusculaires ou orthopédiques, action sur l'environnement domestique du patient, précautions particulières avec les traitements pouvant altérer la vigilance tels que les somnifères ou les tranquillisants).
      De plus, la recherche et la correction d'un déficit en calcium et/ou en vitamine D est un préalable indispensable à la mise en route d'un traitement anti-ostéoporotique.
      Source: (has-sante.fr)


    Illustrations

    Source: Ostéoporose (passeportsante.net)


    L'ostéoporose

    Articles scientifiques: Tous les articles récents pour "Ostéoporose"
     
    Essais cliniques (en Suisse ou France) pour "Ostéoporose"


    Tél. Urgences:  Ambulance : 144 Autres numéros d'urgences Services de garde par cantons
    Retour à l'accueil Contacts A propos de SanteRomande - © 2016 Newsletter Dernière modification: Mar 2012