MaSantéRomande
-Créer un compte (gratuit)
-Ouvrir une session

Informations Maladies
Professionnels de santé
Hôpitaux, Cliniques
Associations de patients
Organismes officiels
Sports et Alimentation
Offres d'emploi Santé
Situations de vie
Notre sélection de thèmes


Actualités Santé en Suisse:

Confédération suisse

Swissmedic - Sécurité des médicaments

Agenda santé
Annonce:
Plus d'information sur le HONcode
 
En partenariat avec l'AMG:
Localisez les médecins proche de vous!
Appli gratuite
sur Itunes et Android
Android
Apple Store
Applications mobiles Suisses indispensables
 Emissions télévisées
Faut-il encore faire des tests sur les animaux?Émission 36.9° - TSR
Faut-il encore faire des tests sur les animaux?
16 décembre 2015

Newsletter gratuite:


Enquêtes:
  • Enquête auprés des médecins genevois de l'AMG
  • Donnez votre avis sur SanteRomande

  • Ajouter un site

    Soutenez SanteRomande - Faites un don
    Maladie de Crohn


    Généralités/Définitions
      Maladie inflammatoire chronique transmurale pouvant toucher le tube digestif de la cavité buccale à la région anale, le plus fréquemment localisée au niveau iléo-colique ou colique, et pouvant être associée à des manifestations extra-digestives. L'étiologie reste inconnue mais l'hypothèse la plus vraisemblable est celle d'une rupture de la tolérance immunitaire face aux bactéries intestinales.
      Source: Maladie de Crohn (gastro-hepato.ch)


      La maladie de Crohn est une affection inflammatoire chronique de cause inconnue qui peut atteindre tous les segments du tube digestif, mais le plus souvent l'iléon, le côlon et l'anus. Les lésions sont habituellement segmentaires, asymétriques, et les localisations séparées par des zones saines.
      Source: Maladie de Crohn (snfge.asso.fr)


      Il s'agit d'une maladie inflammatoire chronique affectant la partie terminale de l'intestin grêle (l'iléon) et assez souvent le colon, rarement d'autres parties du tube digestif. La maladie évolue par poussées tout au long de la vie.
      Source: Maladie de Crohn (lasante.net)


    Causes

      La cause de la maladie de Crohn est inconnue. Mais, il semble de plus en plus clair que l'inflammation est de nature auto-immune. Il se peut qu'une telle réaction soit déclenchée par un virus ou une bactérie.

      On remarque que l'incidence de la maladie de Crohn est plus élevée dans les pays industrialisés et tend à augmenter depuis 1950. Cela laisse croire que des facteurs environnementaux, probablement reliés au mode de vie occidental, pourraient avoir une influence importante sur l'apparition de la maladie. Aucun facteur spécifique n'a encore été décelé.

      Des chercheurs ont étudié les gènes de dizaines de familles dans lesquelles la maladie de Crohn est fréquente. Ces recherches ont permis de découvrir des sites génétiques qui indiquent une susceptibilité accrue de souffrir de cette maladie, localisés sur les chromosomes 12 et 16.

      Toutefois, les scientifiques croient que, dans la plupart des cas, l'hérédité ne serait pas déterminante. Même chez les personnes dont la génétique prédispose à la maladie de Crohn, d'autres facteurs sont nécessaires pour que la maladie survienne.

      On a longtemps pensé que le stress pouvait déclencher des crises. Cependant, les études réalisées jusqu'à présent réfutent cette hypothèse.
      Source: Maladie de Crohn (passeportsante.net)


      L'origine exacte de la maladie est inconnue. Il s'agit d'une maladie auto-immune dans laquelle une protéine humaine, le TNF-a cause des réponses immunes anormales. Il existe des formes familiales dans près d'un quart des cas.
      Source: Maladie de Crohn (lasante.net)


    Fréquence

      La maladie de Crohn frappe les deux sexes et commence en général entre 20 et 40 ans. Les formes atteignant le colon uniquement peuvent commencer après 50 ans. En Belgique, près de 15.000 personnes sont atteintes de la Maladie de Crohn et 500 nouveaux cas sont recensés chaque année.

      Une fois installée, la maladie évolue par poussées tout au long de la vie. La mortalité peut atteindre 5 à 15%. Les décès sont généralement dus à une perforation intestinale, à une septicémie (infection disséminée par voie sanguine), à la dénutrition ou à une dégénérescence cancéreuse notamment du colon ou du rectum.
      Source: Maladie de Crohn (lasante.net)


    Prévention

      Aucun moyen de prévenir la maladie de Crohn n'est connu.
      Mesures pour prévenir l'aggravation et les récidives:
      • Suivre le traitement à la lettre. Certaines personnes parviennent à réduire la fréquence des phases aiguës de la maladie en suivant bien leur traitement.
      • Cesser de fumer. Plus on fume de cigarettes, depuis longtemps, plus le risque de récidives et d'interventions chirurgicales est élevé.
      • Éviter les médicaments anti-inflammatoires en vente libre ou sur ordonnance. Ceux-ci sont contre-indiqués, car ils peuvent déclencher une crise aiguë de la maladie. Comme analgésique, privilégier l'acétaminophène. Aux doses recommandées, l'acétaminophène (Tylenol) est sans danger pour l'intestin.

      Source: Maladie de Crohn (passeportsante.net)


    Symptômes

      Les signes cliniques digestifs de la maladie de Crohn sont la diarrhée, les douleurs abdominales, des manifestations anales et péri-anales (fissures, abcès, fistules), parfois la perception d'une masse abdominale. Les signes généraux sont la fièvre, la perte de poids et l'altération de l'état général.
      Les manifestations extra-intestinales les plus fréquentes sont les atteintes ostéo-articulaires (arthralgies, arthrites), cutanéo-muqueuses (érythème noueux, ulcérations buccales) et oculaires (uvéites).
      Source: Maladie de Crohn (snfge.asso.fr)


      Les symptômes se manifestent uniquement durant les crises.
      Principaux symptômes
      • Des douleurs abdominales fréquentes, qui s'accentuent après un repas.
      • Des crampes d'intensité variable.
      • Une diarrhée chronique.
      • De la fatigue.
      • Un faible appétit et une perte de poids, même avec un régime alimentaire équilibré.
      Autres
      • Du sang dans les selles.
      • Des glaires dans les selles. Les glaires sont un mucus épais et filant ayant la consistance d'un blanc d'oeuf.
      • Une légère fièvre (38 C à 40 C).
      • Des douleurs aux articulations.

      Source: Maladie de Crohn (passeportsante.net)


      Le début est plus souvent insidieux qu'aigu, mais il y a des formes qui débutent par des douleurs abdominales aiguës pouvant simuler une crise d'appendicite. Les symptômes dépendront de la topographie et de l'étendue des lésions.
      * Iléite ou atteinte de l'iléon : L'iléon est la partie terminale de l'intestin grêle. Les douleurs abdominales sont localisées dans la partie basse et droite de l'abdomen. Les diarrhées sont pâteuses ou liquides, en général non sanglantes au début. Le malade est affaibli, amaigri et peut présenter une fièvre modérée.
      * Iléo-colite ou atteinte de l'iléon et du colon : L'iléo-colite présente le même tableau clinique que celui de l'iléite, mais les diarrhées sont souvent sanglantes et accompagnées de faux besoins.
      * Atteinte ano-rectale : L'atteinte ano-rectale peut précéder l'iléite et la colite de plusieurs mois ou années. Elle peut se présenter sous forme de fistules, d'abcès ou de fissures anales et péri anales.
      * Atteinte extra-intestinales : La maladie de Crohn peut s'étendre en dehors du tube digestif. Elle peut ainsi toucher les grandes articulations et y provoquer de l'arthrite. Au niveau cutané, des troubles peuvent apparaître comme la pyodermite (infection cutanée purulente) ou l'érythème noueux (éruption de nodosités rouges violacées, fermes et douloureuses siégeant surtout sur les jambes). Des atteintes buccales (aphtes) et oculaires (inflammations) peuvent aussi apparaître.
      Source: Maladie de Crohn (lasante.net)


    Complications

      Conséquences possibles:
      • Une malnutrition, car durant les crises, les personnes atteintes ont tendance à moins manger.
      • Un retard de croissance, chez les enfants et les adolescents-
      • De l'anémie par manque de fer, en raison d'hémorragies ou d'une mauvaise absorption du fer contenu dans les aliments.
      • D'autres problèmes de santé, comme de l'arthrite, des affections de la peau, une inflammation des yeux, des ulcères buccaux, des calculs rénaux ou des calculs biliaires.
      • La maladie de Crohn, lorsqu'elle est en phase active , augmente le risque d'avortement spontané chez les femmes enceintes qui en sont atteintes. Elle peut rendre difficile la croissance du foetus. Il est donc important que les femmes qui souhaitent devenir enceintes contrôlent très bien leur maladie à l'aide des traitements.

      Complications possibles:

      • Des obstructions partielles du tube digestif, qui causent des ballonnements, des nausées accompagnées de vomissement de matières fécales ainsi que de la constipation.
      • Des ulcères dans la paroi du tube digestif.
      • Des plaies autour de l'anus (des fistules, des fissures profondes ou des abcès chroniques).
      • Les personnes atteintes de la maladie de Crohn ont un risque légèrement accru d'être victimes d'un cancer du côlon, surtout après plusieurs années de maladie, même chez les personnes en traitement. La nécessité d'entreprendre un dépistage plus précoce ou plus fréquent du cancer du côlon dépend de plusieurs facteurs. En discuter avec son médecin.

      Source: Maladie de Crohn (passeportsante.net)


      L'évolution de la maladie de Crohn se fait souvent par poussées séparées par des rémissions cliniques plus ou moins longues ; la guérison est rare. La sévérité des poussées est en général appréciée sur l'indice de Best. Les complications les plus fréquentes sont les occlusions, les fistules, les abcès et perforations, plus rarement les hémorragies et, en cas de maladie de Crohn colique, la colite aiguë grave avec éventuellement colectasie aiguë. A long terme, le risque de cancer intestinal est plus élevé que dans la population générale. Chez l'enfant, le retard staturo-pondéral est fréquent.
      Source: Maladie de Crohn (snfge.asso.fr)


    Diagnostic

      Le diagnostique est basé sur:
      # La diarrhée chronique
      # Les douleurs abdominales
      # Les fistules ou abcès péri anaux
      # L'amaigrissement et la fièvre
      # L'examen radiologique caractéristique (lavements barytés ou endoscopies)
      Source: Maladie de Crohn (lasante.net)


    Traitement

      Les traitements actuels limitent l'inflammation et permettent de contrôler les symptômes mais ne guérissent pas les patients.
      * Mesures générales : Repos, anti-diarrhéiques et alimentation saine.
      * Corticoïdes : Hormones prises pour diminuer l'inflammation. La prednisone et la methylprednisolone peuvent être pris par voie orale et rectale.
      * Antibiotiques : Indiqués en cas de complications infectieuses. Tétracyclines, fluoroquinolone, metronidazole, etc.
      * Aminosalicylés : La mésalazine ou la sulfasalazine sont indiquées pour le traitement de fond des formes coliques.
      * Chirurgie : La chirurgie est indiquée en cas d'échec du traitement médical ou en présence de complications, notamment en cas d'abcès et de fistules ou d'obstruction. Le segment malade va être retiré et les deux extrémités vont être reliées ; cette intervention est nommée résection et anastomose'. La chirurgie ne guérit pas de la maladie.
      * Agents biologiques : Au cours des dernières années, une nouvelle classe de médicaments désignés sous le nom de traitement anti-TNF ont fait leur apparition.
      Source: Maladie de Crohn (lasante.net)


      Faute de disposer d'un traitement étiologique, le traitement de la maladie de Crohn repose sur :
      - au cours des poussées et en fonction de leur intensité : les salicylés et surtout les corticoïdes systémiques ou a action topique;
      - lorsque la maladie est chroniquement active (alors souvent cortico-dépendante) ou cortico-résistante, on a habituellement recours aux immunosuppresseurs, essentiellement l'azathioprine ou la 6-mercaptopurine et, plus rarement, à des perfusions d'anticorps monoclonaux anti-TNF-alpha, au méthotrexate ou à la ciclosporine.
      - la chirurgie est indiquée en cas de sténose ou de fistule symptomatiques. Il s'agit d'indications de nécessité et non de principe. En effet l'exérèse des segments atteints ne met pas à l'abri des récidives ;
      - le traitement symptomatique utilise selon les cas les ralentisseurs du transit ou la colestyramine ;
      - les antibiotiques, en particulier le métronidazole, ont des indications.
      - il faut obtenir l'arrêt du tabac, car ce dernier aggrave la maladie
      Source: Maladie de Crohn (snfge.asso.fr)


      Il n'existe pas de traitement curatif. Ainsi, l'objectif est de contrôler l'inflammation, corriger les insuffisances alimentaires et soulager la douleur, la diarrhée et les autres symptômes.

      La chirurgie est parfois appropriée, lorsque les autres traitements ne suffisent pas à procurer un soulagement, en cas de fistules, d'obstruction complète du tube digestif ou d'ulcère perforé. La maladie demeure néanmoins présente.
      Une partie du tissu atteint peut être complètement retirée. Les fistules réfractaires peuvent aussi être fermées par chirurgie.
      Source: Maladie de Crohn (passeportsante.net)


    Illustrations

    Source: maladie de crohn : la decouverte d'un gene de predisposition science actualites (cite-sciences.fr)


    Association(s)

      l'Association François Aupetit a pour mission :
    • de promouvoir, et de développer les travaux de recherche fondamentale, biologique et thérapeutique sur la maladie de Crohn et les maladies inflammatoires intestinales.
    • de faire connaître les résultats de ces recherches et expérimentations.
    • de permettre aux membres de l'Association et aux victimes de la maladie, un échange d'informations et de services de nature à éviter l'isolement.

    • Source: AFA - Association François Aupetit (Maladie de Crohn et RCH) (afa.asso.fr)


      Association Pour une Prise en charge Optimale des Maladies de l'Appareil Digestif.
      Source: (appomad.org)


      L'ASSOCIATION CROHN-RCUH est une association sans but lucratif de patients souffrant de maladie de Crohn et de recto-colite ulcéro-hémorragique (RCHU).
      Source: Ass. Crohn RCUH (mici.be.ma)


    Articles scientifiques: Tous les articles récents pour "Maladie de Crohn"
     
    Essais cliniques (en Suisse ou France) pour "Maladie de Crohn"


    Tél. Urgences:  Ambulance : 144 Autres numéros d'urgences Services de garde par cantons
    Retour à l'accueil Contacts A propos de SanteRomande - © 2016 Newsletter Dernière modification: Mar 2012