MaSantéRomande
-Créer un compte (gratuit)
-Ouvrir une session
Doc HCM pour les Suisses romands uniquement. Faites un bilan gratuit et obtenez des conseils (alimentation, cancers, poids, stress, ...)

Informations Maladies
Professionnels de santé
Hôpitaux, Cliniques
Associations de patients
Organismes officiels
Sports et Alimentation
Situations de vie
Notre sélection de thèmes


Liens amis:
Agenda santé
En partenariat avec l'AMG:
Localisez les médecins proche de vous!
Appli gratuite
sur Itunes et Android
Android
Apple Store
Applications mobiles Suisses indispensables
 Emissions télévisées
Don du sangÉmission 36.9° - TSR
Don du sang
11 juin 2014

Newsletter gratuite:


Enquêtes:
  • Enquête auprés des médecins genevois de l'AMG
  • Donnez votre avis sur SanteRomande

  • Ajouter un site
    Le diabète sucré


    Généralités/Définitions
      Le diabète est une maladie qui apparaît lorsque le pancréas produit trop peu ou pas du tout d'insuline ou bien lorsque le pancréas fournit de l'insuline mais que l'organisme y est devenu résistant.
      Il existe trois types de diabète :
      Le diabète de type 1 : dans le diabète de type 1, le pancréas ne produit plus d'insuline. Pour survivre, le diabétique de type 1 doit s'administrer de l'insuline, au moyen d'injections ou d'une pompe à insuline. Le diabète de type 1 touche 5 à 10 % des diabétiques.
      Le diabète de type 2 : le diabète de type 2 est un désordre métabolique résultant de l'incapacité de l'organisme à produire suffisamment d'insuline ou à l'utiliser normalement. Le type 2 est la forme la plus courante de la maladie et concerne 90 à 95% des diabétiques.
      Diabète gestationnel : le diabète gestationnel se développe uniquement pendant la grossesse. Comme le diabète de type 2, le diabète gestationnel est un désordre métabolique résultant de l'incapacité de l'organisme à produire suffisamment d'insuline ou à l'utiliser normalement. A la différence des autres formes de diabète, le diabète gestationnel est temporaire.
      Source: Parlons diabète (parlonsdiabete.fr)


    Causes

    • Diabète de Type 1: les causes, exceptés génétiques, sont grandement inconnues. Les facteurs de risque actuellement sous étude sont l'exposition au lait de vache durant l'enfance et les infections de différents genres.
    • Diabète de Type 2: Plus une personne a des facteurs de risque, plus elle est susceptible de développer le diabète de type 2. Les individus ayant un des facteurs de risque ci-dessus devrait parler à un professionnel de la santé sur la façon de diminuer leur risque, et discuter de la nécessité de test: Obésité, Taille en forme de pomme, Âge, Mode de vie sédentaire,Histoire familiale, Histoire de diabète pendant la grossesse, Tolérance au glucose diminuée, Descendance ethnique, Haute pression, Cholestérol élevé ou autres gras dans le sang.
      Source: Agence de santé publique du Canada (phac-aspc.gc.ca)


    Fréquence

      La fréquence des cas de diabète ne cesse d'augmenter. En Europe, quelque sept millions de personnes souffrent de diabète. En Suisse, on compte environ 250 000 diabétiques. Environ 10 pour cent des personnes concernées ont un diabète de type 1, 90 pour cent un diabète de type 2.
      Source: (interpharma.ch)


      L'OMS a estimé le nombre de personnes diabétiques dans le monde à 135 millions en 1995 et prévoit que cet effectif atteindra 299 millions en 2025.
      Le vieillissement de la population, l'augmentation de l'obésité et le manque d'activité physique sont des éléments favorisant le développement du diabète.
      En France, la prévalence du diabète traité est estimée à 3,8 % de la population. La fréquence du diabète est en forte augmentation en métropole et des projections ont montré que cette augmentation allait se poursuivre ces prochaines années. La prévalence du diabète en France est par ailleurs plus élevée dans les départements et territoires d'outre-mer où le passage d'un mode de vie traditionnel à un mode occidental favorise le développement du diabète.
      Source: Institut de veille sanitaire: Diabète. (invs.sante.fr)


    Prévention

      Les mesures à prendre sont évidentes certes, mais comme dirait Descartes : "Le bon sens est la chose au monde la mieux partagée". Abusons-en sans retenue par ces quelques conseils :
    • Réduire son poids en cas de surcharge pondérale ;
    • Faire régulièrement de l'exercice physique ;
    • Boire du thé vert ou du café noir ;
    • Augmenter sa ration de fibres alimentaires, en particulier le son ;
    • Réduire sa consommation de graisses et de sucres rapides ;
    • Arrêter de fumer et lutter contre le tabagisme passif ;
    • Surveiller et corriger ses facteurs de risque comme le cholestérol, les triglycérides, l'hypertension ou des anomalies de la glycémie à jeun.
    • Mais, si les risques de développer un diabète sont très importants, il est possible aussi de prendre des médicaments en prévention comme la metformine (étude UKPDS) ou, comme démontré plus récemment, la roziglitazone, deux molécules utilisées habituellement dans le traitement du diabète.
      Mais compte tenu de leurs effets secondaires potentiels, il est préférable de commencer par des mesures simples hygiéno-diététiques de prévention.
      Source: Le diabète en prévention (seniorplanet.fr)


    Symptômes

      Les premiers symptômes dépendent du type:
      Le diabète de type I: débute de préférence comme une affection aiguë avec des symptômes intenses comme une soif extrême à laquelle correspond une abondante élimination d'urine, de la lassitude, parfois aussi le sentiment d'être malade et une perte de poids malgré une faim dévorante.
      Chez les enfants, les premiers symptômes peuvent être des maux de ventre et des pertes de connaissance.
      En cas de manque d'insuline, les graisses ne sont pas entièrement brûlées. Il s'ensuit une hyperacidité du sang, ce qu'on appelle la céto-acidose ou l'acido-cétose qui peut évoluer plus tard, lorsque le taux de sucre augmente, en coma (hyperglycémique ou coma du diabétique).
      Le diabète de type II: se distingue par des symptômes qui ne se manifestent que peu à peu. De ce fait on ne le découvre très souvent que par hasard. On constate tout d'abord des séquelles de la maladie: des plaies qui guérissent mal, des troubles de la sensation dans les jambes, des troubles de la vue ou des maladies infectieuses fréquentes.
      Source: CSS (css.ch)


    Diagnostic

      Le diagnostic du diabète consiste en un acte médical, soit une visite chez votre médecin. Ce dernier prend une prise de sang lorsque vous présentez certains symptômes.
      Le diagnostic de diabète se porte lorsque deux glycémies (le taux de sucre dans le sang )à jeun à des temps variables sont supérieures à 7mmol/l ou toute glycémie au hasard à deux reprises supérieure à 11.1. Plus rarement, le médecin peut demander une hyperglycémie orale provoquée pour rechercher le diabète qui est dit latent (peu symptomatique), surtout lorsqu'il y a une incidence familiale élevée.
      Critères diagnostiques:
      Symptômes + glycémie > ou = 11.1 mmol/L
      OU
      Deux glycémies à jeun > ou = 7,0 mmol/L
      OU
      Deux épreuves d'hyperglycémie provoquée par voie orale positives
      Source: Centre Hospitalier Baie-des-Chaleurs (chbc.qc.ca)


    Traitement

      Le traitement du diabète, en plus de l'alimentation et de l'exercice nécessite parfois l'ajout d'une médication soit en injection soit en comprimés (hypoglycémiants oraux) ou les deux à la fois selon l'individu.
      L'insuline est essentielle chez les personnes atteintes de diabète insulino-dépendant ou de diabète type 1, car il y a destruction des cellules sécrétrices d'insuline.
      Chez le diabétique non insulino-dépendant ou de diabète type 2, l'insuline peut être utilisée si la diète, l'exercice et les hypoglycémiants ne suffisent pas à contrôler le taux de sucre.
    • Administration de l'insuline : L'insuline doit être administrée chaque jour, idéalement à la même heure. Lorsque des insulines à action prolongée sont mélangées à des insulines à action rapide dans une même seringue, l'insuline à action rapide doit être prélevée en premier dans la seringue, suivi de l'insuline trouble.
    • Les anti-diabétiques oraux : On prescrit parfois des comprimés à la personne diabétique pour l'aider à normaliser sa glycémie. On appelle ces comprimés des antidiabétiques oraux. Ces comprimés ne sont pas de l'insuline et leur rôle est différent. Exp: Sulfony-lurées, Hypoglycémiant, Biguanides..etc.
      Prenez vos pilules aux repas afin d'éviter les brûlements d'estomac. La prise d'alcool accompagnée de prise d'antidiabétique peut occasionner une rougeur subite au visage. Si vomissements, 30 minutes après d'absorption vous ne répétez pas votre médicament: si moins de 30 minutes vous répétez votre médicament.

    • Source: Centre Hospitalier - Diabète (chbc.qc.ca)


    Maladie au quotidien

      Régime alimentaire diabétique:
      Dans le site de l'Association Belge du Diabète , le Dr Philippe Selvais décrit les grands principes du régime alimentaire diabétique.
      Source: (diabete-abd.be)


      Calcul des glucides & Adaptation de l'insuline:
      Ce site propose une série d'informations permettant d'évaluer les quantités de sucre et les procédés pour adapter l'insuline à son repas.
      Divers liens sur le menu de gauche complétent cette page.
      Source: Diabète Québec (diabete.qc.ca)


    Illustrations

    Source: Qu'est-ce que l'insuline (diabete2-patients.com)


    Source: Association Diabète Endurance (diabetendurance.org)


    "Dans l'exemple ci dessous, le diabétique a besoin de 3 injections d'insuline rapide lors de chaque repas (elle agit directement et pendant environ 3 heures), et d'une injection d'insuline à action prolongée, par exemple lors du repas du soir. Cette dernière aura un effet prolongé pendant 24h."

    Source: Parlons diabète. (parlonsdiabete.fr)


    Une pompe à insuline permet une administration en continu de l'insuline, adaptée aux besoins de l'utilisateur, avec des doses supplémentaires d'insuline si nécessaire.

    Sélection d'articles scientifiques (pour patients)

      Titre: Prévention du diabète de type 2 : état des connaissances
      Résumé:
      Extraits: "Le risque de développer durant une existence un diabète pour un enfant né en 2000 aux Etats-Unis est actuellement évalué à 33% pour un garçon et à plus de 38% pour une fille."
      "En Suisse, l'étude CoLaus a dévoilé que près de 30% de la population souffrent d'un déséquilibre de l'homéostasie du glucose et que la proportion de jeunes adultes présentant une obésité a doublé en 2005 par rapport à 1992."
      "Approximativement 30% de la population lausannoise présentent une glycémie à jeun anormale et environ 7% des participants sont diabétiques."

      Auteurs: G. Waeber, P. Vollenweider.
      Date: 17 Janvier 2007
      Niveau de l'article: Moyen.
      Source: La Revue Médicale Suisse (titan.medhyg.ch)


    Association(s)

      L'Association Diabete, Exercice et Sport, en anglais "Diabetes, Exercise and Sports Association" (DESA) est une organisation destinée à aider les personnes atteintes de diabète à mieux vivre avec leur maladie.
      Source: DiabeteSport (diabetes-sport.ch)


    Articles scientifiques: Tous les articles récents pour "Diabète"
     
    Essais cliniques (en Suisse ou France) pour "Diabète"


    Tél. Urgences:  Ambulance : 144 Autres numéros d'urgences Services de garde par cantons
    Retour à l'accueil Contacts A propos de SanteRomande - © 2014 Newsletter Dernière modification: Mar 2012