MaSantéRomande
-Créer un compte (gratuit)
-Ouvrir une session

Informations Maladies
Professionnels de santé
Hôpitaux, Cliniques
Associations de patients
Organismes officiels
Sports et Alimentation
Offres d'emploi Santé
Situations de vie
Notre sélection de thèmes


Actualités Santé en Suisse:

Confédération suisse

Swissmedic - Sécurité des médicaments

Agenda santé
Annonce:
Plus d'information sur le HONcode
 
En partenariat avec l'AMG:
Localisez les médecins proche de vous!
Appli gratuite
sur Itunes et Android
Android
Apple Store
Applications mobiles Suisses indispensables
 Emissions télévisées

Newsletter gratuite:


Enquêtes:
  • Enquête auprés des médecins genevois de l'AMG
  • Donnez votre avis sur SanteRomande

  • Ajouter un site

    Soutenez SanteRomande - Faites un don
    Transfusion sanguine - Don du sang


    Généralités/Définitions
      La transfusion est un traitement qui peut être nécessaire en cas de manque de globules rouges, de plaquettes, de facteurs de coagulation, de globules blancs. Pour chacune de ces situations, il existe un produit spécifique.
      Comme tout traitement, la transfusion comporte des avantages et des inconvénients. Elle n'est envisagée par votre médecin que lorsque les bénéfices attendus pour votre santé sont supérieurs aux risques encourus. Les inconvénients sont rares et le plus souvent sans gravité (urticaire, réaction fébrile).
      Les précautions prises permettent de rendre exceptionnels les risques liés aux très nombreux groupes sanguins et ceux liés à la transmission d'infections, notamment les hépatites et le sida.
      Pour dépister et traiter, si nécessaire, le plus tôt possible ces éventuelles conséquences, il est recommandé d'assurer une surveillance des personnes transfusées.
      Ce qu'il est important de savoir
      • La transfusion homologue : Le sang qui est transfusé provient de donneurs de sang bénévoles.
      • La transfusion autologue : En prévision d'une intervention chirurgicale programmée à court terme et pour laquelle les besoins en sang sont bien définis, il pourra être prélevé au malade une certaine quantité de sang. Elle sera alors conservée pour l'intervention chirurgicale, et exclusivement réservée aux besoins du malade concerné.


      Source: Chirurgie Vasculaire - CHU Henri Mondor -Creteil (vasculaire.mondor.aphp.fr)


      Qui peut donner
      Toute personne en bonne santé, âgée de 18 à 60 ans et pesant plus de 50 kilos peut donner son sang. Un homme peut effectuer ce don 4 fois par année, une femme 3 fois par année. Pour les donneurs réguliers sans problème médical, le don peut se prolonger jusqu'à 70 ans.
      Source: HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève (hug-ge.ch)


      Déroulement du don
      Il faut compter environ 1h entre votre arrivée et le moment du départ.
      Le don du sang se déroule en 6 étapes, que ce soit dans les locaux du Centre de transfusion sanguine ou sur un lieu de collecte extérieure.
      Source: HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève (hug-ge.ch)


      Recommandations avant le don
      La veille et le jour du don
      • Ne pratiquez pas un sport de façon intense la veille et le jour de votre don. Un délai de 48 heures est nécessaire avant et après le don pour la plongée sous-marine, l'escalade et toute compétition.
      • Evitez les repas lourds (p. ex. fondue) et la prise d'alcool 24 heures avant votre don. Le jour du don, ne venez pas à jeun et prenez soin de boire avant et après (un litre minimum en plus de vos boissons habituelles sur la journée).
      • Abstenez-vous si vous ressentez une fatigue.

      Source: HUG - Hôpitaux Universitaires de Genève (hug-ge.ch)


      Les types de don de sang :
      - Le don de sang dit total est le don le plus courant. Après le prélèvement, les trois principaux composants sanguins -globules rouges, plaquettes, plasma - sont séparés.
      - Le don de plasma permet par exemple de soigner les grands brûlés mais aussi de préparer des médicaments pour soigner les hémophiles.
      - Le don de plaquettes permet de traiter les hémorragies chez les malades.
      - Le don de moelle osseuse et le don de sang placentaire sont utilisés pour la thérapie cellulaire.

      Source: Etablissement Français du Sang (dondusang.net)


    Fréquence

      Les dons de sang sauvent des vies.
      La transfusion est indispensable à de très nombreux traitements en médecine et en chirurgie. Chaque année en France, 2 500 000 dons de sang permettent de traiter plusieurs centaines de milliers de malades. Si ces traitements sont possibles, c'est grâce à la générosité des 1 500 000 volontaires qui donnent régulièrement leur sang.
      Source: F13 La transfusion sanguine (igr.fr)


      Faits et chiffres
      Les transfusions sanguines sauvent des vies et améliorent la santé, mais des millions de patient qui en ont besoin n'ont pas accès en temps voulu à du sang sécurisé. Beaucoup de personnes en meurent, même dans certains établissements de santé urbains.
      On collecte chaque année plus de 81 millions d'unités de sang dans le monde, dont seulement 45% dans les pays en développement ou en économie de transition, qui représentent pourtant plus de 80% de la population mondiale.
      Chaque année, plus de 529 000 femmes, dont 99% dans les pays en développement, meurent pendant la grossesse ou l'accouchement. Les hémorragies entraînant des pertes massives de sang sont la principale cause de mortalité maternelle dans le monde entier: elles sont à l'origine de 44% des décès maternels dans certaines régions de l'Afrique subsaharienne.
      Chaque année, plus de cinq millions de personnes meurent d'agressions violentes et de traumatismes. Les accidents de la route sont la deuxième cause de mortalité et l'une des principales causes de traumatismes graves dans la tranche d'âge de 5 à 29 ans. La transfusion de sang sécurisé est une composante essentielle du système de soins d'urgence en traumatologie pour réduire le plus possible le nombre des décès et des incapacités chez les blessés.
      Source: OMS | Principaux faits et chiffres sur la transfusion sanguine (who.int)


      Le sang est vital pour la vie. Malgré les efforts en cours, il faudra encore de nombreuses années avant qu'un substitut artificiel du sang puisse remplacer à grande échelle les dons de sang humain. Pour qu'une nation puisse satisfaire la totalité de ses besoins sanguins, il suffit que 1 à 3% de sa population donne son sang.
      Source: OMS | Don du sang: d'une vie à l'autre (who.int)


    Prévention

      L'hémovigilance
      L'hémovigilance se définit par l'ensemble des procédures de surveillance organisées depuis la collecte du sang et de ses composants jusqu'au suivi des receveurs, en vue de recueillir et d'évaluer les informations sur les effets indésirables ou inattendus résultant de l'utilisation thérapeutique des produits sanguins labiles (concentrés de globules rouges et de plaquettes, plasma) et d'en prévenir l'apparition.
      Source: F13 La transfusion sanguine (igr.fr)


      Contre-indications: Environ 10% des personnes qui se présentent pour faire un don présentent une contre-indication mais, dans les trois-quarts des cas, cet ajournement n'est que temporaire.
      Etat de santé du donneur
      Infections en cours
      contre-indications d'ordre sexuel

      Source: Don de sang : pourquoi des contre-indications existent (dondusang.net)


    Complications

      Les effets secondaires restent rares
      Il faut savoir que la transfusion, comme tout traitement médical peut entraîner des réactions "indésirables", pendant ou après la transfusion. Les réactions allergiques ne sont en général pas graves, qu'il s'agisse d'une éruption cutanée, d'urticaire, ou d'une gêne respiratoire chez une personne asthmatique. Une fièvre ou des frissons peuvent également survenir, en l'absence d'infection. Il est exceptionnel que des accidents plus graves se produisent, et font alors suspecter une incompatibilité entre donneur et receveur. Quel que soit l'effet secondaire, sa survenue impose l'arrêt immédiat de la transfusion ainsi que l'analyse du sang transfusé. De plus, l'incident doit être signalé au service d'hémovigilance de l'hôpital, chargé de gérer les problèmes survenant lors des transfusions. Une enquête médicale sera alors réalisée afin de déterminer la responsabilité (ou imputabilité) du sang transfusé dans la survenue de l'incident.
      Source: La transfusion sanguine : pensez à donner votre sang ! avec e-sante.fr - Y a t-il encore des risques aujourd'hui à être transfusé ? (e-sante.fr)


    Traitement

      A quoi sert le sang du don?
      Le sang recueilli lors des dons n'est jamais transfusé directement au patient. Après avoir été prélevé à un donneur, il va être qualifié et préparé avant d'être distribué aux hôpitaux et aux cliniques. Il sera ensuite transfusé à des patients.

      Le parcours de la poche de sang.


      Les maladies du sang et les cancers
      On dénombre plus de quatre-vingts maladies du sang ou hémopathies-, réparties selon deux catégories : les maladies cancéreuses, et les maladies héréditaires graves. Les produits sanguins demeurent indispensables à leur traitement. Chaque année, un million de malades sont ainsi soignés par des produits sanguins, par transfusion ou par médicaments dérivés du sang.
      Source: Etablissement Français du Sang (dondusang.net)


    Actualités

      14 juin : Journée mondiale du don du sang
      L'OMS célèbre la Journée mondiale du don du sang chaque année le 14 juin pour rendre hommage aux millions de personnes qui donnent leur sang pour sauver des vies ou aider des malades à recouvrer la santé. En 2009, le thème mondial de la Journée porte à nouveau sur l'amélioration de la sécurité transfusionnelle et la nécessité d'un approvisionnement suffisant par l'instauration du don bénévole universel de sang et de constituants du sang.
      Une nécessité qui permet d'éviter les pénuries dans les hôpitaux et les dispensaires, en particulier dans les pays en développement, où les quantités de sang disponibles sont très limitées. 79 des 80 pays où le nombre de dons est inférieur à dix pour mille habitants sont des pays en développement.
      Cette manifestation annuelle montre également les efforts déployés par les systèmes de santé et les décideurs pour que, partout dans le monde, les populations puissent bénéficier de transfusions sanguines sûres.
      Source: OMS | Journée mondiale du don du sang (who.int)


      Où donner son sang à Genève ?
      Dans les communes ou les entreprises. Ces dons du sang sont organisés par les samaritains en collaboration avec l'équipe mobile du CTS (Centre de transfusion sanguine).
      Source: Où donner son sang à Genève ? (agss.ch)


    Articles scientifiques: Tous les articles récents pour "Transfusion sanguine"
     
    Essais cliniques (en Suisse ou France) pour "Transfusion sanguine"


    Tél. Urgences:  Ambulance : 144 Autres numéros d'urgences Services de garde par cantons
    Retour à l'accueil Contacts A propos de SanteRomande - © 2016 Newsletter Dernière modification: Mar 2015