MaSantéRomande
-Créer un compte (gratuit)
-Ouvrir une session

Informations Maladies
Professionnels de santé
Hôpitaux, Cliniques
Associations de patients
Organismes officiels
Sports et Alimentation
Offres d'emploi Santé
Situations de vie
Notre sélection de thèmes


Actualités Santé en Suisse:

Confédération suisse

Swissmedic - Sécurité des médicaments

Agenda santé
Annonce:
Plus d'information sur le HONcode
 
En partenariat avec l'AMG:
Localisez les médecins proche de vous!
Appli gratuite
sur Itunes et Android
Android
Apple Store
Applications mobiles Suisses indispensables
 Emissions télévisées
Drogues festives: défonce et dérivesÉmission 36.9° - TSR
Drogues festives: défonce et dérives
14 décembre 2016

Newsletter gratuite:


Enquêtes:
  • Enquête auprés des médecins genevois de l'AMG
  • Donnez votre avis sur SanteRomande

  • Ajouter un site

    Soutenez SanteRomande - Faites un don
    Implant cochléaire


    Généralités/Définitions
      C'est un appareil qu'on propose aux personnes atteintes d'une surdité totale, profonde ou très sévère bilatérale, auxquelles les prothèses auditives conventionnelles n'apportent pas d'aide suffisante pour la communication.
      Dans la plupart des surdités profondes, la cochlée ne fonctionne plus, mais le nerf auditif est encore fonctionnel. L'implant cochléaire permet de stimuler directement ces fibres résiduelles (Détails) qui transmettent alors aux centres auditifs un signal auditif sous la forme d'impulsions électriques.
      Source: Institut Francilien d'Implantation Cochléaire (implant-ific.org)


      Un implant cochléaire est composé de 3 parties :
      1- Un contour d'oreille muni d'un microphone et une antenne émettrice porteuse d'un aimant.
      2- Un boîtier comprenant un processeur vocal qui sera chargé de traiter les informations sonores transmises par le microphone.
      3- Un récepteur interne placé sous la peau derrière le pavillon de l'oreille. Ce récepteur interne est composé d'une antenne réceptrice et d'un porte-électrodes (8 à 22 électrodes en fonction des modèles). Ce porte-électrodes est placé dans l'oreille interne (la cochlée).
      Source: Surdinet (surdite.net)


    Causes

      Les implants cochléaires sont disponibles aux enfants et aux adultes du Canada qui rencontrent les critères suivants :
      Chez l'adulte:
    • Perte auditive neurosensoriellesévère à profonde aux deux oreilles
    • La perte auditive peut être acquise avant (prélinguistique) ou après (postlinguistique) avoir appris la parole et le langage
    • Incapacité à comprendre la parole avec des appareils auditifs appropriés
    • Aucune contrindication médicale
    • Attentes réalistes et un désir de faire partie du monde entendant
    • Chez l'enfant:
    • Âgé de 12 mois ou plus
    • Perte auditive neurosensorielle sévère à profonde bilatéralement
    • Reçoit peu ou aucun bénéfice d'appareils auditifs appropriés
    • Aucune contrindication médicale
    • Un milieu d'enseignement où l'accent est mis sur le développement des habiletés d'écoute et de la parole
    • Support familial qui inclut l'engagement au processus de réadaptation

    • Source: Académie Canadienne d'Audiologie (canadianaudiology.ca)


    Fréquence

      Dans le monde, depuis le début de l'implantation (dans les années 1990) environ 70 000 implantations ont été réalisées.
      L'implantation en Ile de France, en France, dans le monde En 2005, près de 700 implantations en France, On implante pratiquement autant d'implants chez l'enfant que chez l'adulte.
      Source: Institut Francilien d'Implantation Cochléaire (implant-ific.org)


      Le coût d'une implantation comprenant la chirurgie, l'implant lui-même, les séances d'orthophonie, les réglages est d'environ 29000 pour les adultes et 31000 pour les enfants. Dans le monde, la population d'implantés est estimée à 80000 cas.(Statistiques d'octobre 2004)
      Source: Association Surdi 13 (surdi13.org)


    Prévention

      Prophylaxie: Il est recommandé aux chirurgiens d'envisager au besoin un traitement prophylactique aux antibactériens avant l'implantation.
      Les médecins devraient diagnostiquer et traiter rapidement l'otite moyenne chez les patients porteurs d'un implant cochléaire.
      Vaccination:Les candidats à un implant cochléaire, de même que les sujets ayant déjà reçu un implant, peuvent tirer profit d'une immunisation contre les organismes qui causent normalement la méningite bactérienne. Tous les candidats et les receveurs d'implant cochléaire doivent être à jour dans leurs immunisations.
      Source: Santé Canada (hc-sc.gc.ca)


    Diagnostic

      Tous les patients ont fait un essai d'au moins 6 mois avec un appareil auditif conventionnel et cet essai n'a montré aucun bénéfice.
      Lors du bilan pré-implantation le candidat est reçu par une équipe multidisciplinaire composée de médecin, logopédiste, psychologue et ingénieur.
      L'intensité du déficit auditif est évaluée objectivement par l'enregistrement des potentiels évoqués auditifs.
      La motivation à l'implantation du candidat et celle de son entourage (cette dernière est très importante dans le cas d'une implantation pédiatrique) sont aussi évaluées.
      Un bilan radiologique par CT-Scan et IRM est important surtout dans les cas de suspicion de malformation ou d'ossification cochléaire. Dans ces cas l'imagerie permet au chirurgien de déterminer la technique opératoire adéquate.
      L'opération est précédée d'une cochléotomie exploratrice (Détails) qui chez les adultes peut être faite en anesthésie locale.
      Source: Société Suisse de Pédiatrie (swiss-paediatrics.org)


    Traitement

      - L'intervention chirurgicale s'effectue sous anesthésie générale.
      - L'opération d'implantation utilise les techniques standards pour la chirurgie de l'oreille.
      - Elle dure environ deux heures et la durée du séjour à l'hôpital est de 2 à 3 jours.
      - Les complications éventuelles sont extrêmement rares et sont comparables aux risques des opérations de routine de l'oreille.
      - Pendant l'intervention chirurgicale, les ingénieurs sont également présents en salle d'opération. Avant la mise en place de l'implant, ils s'assurent de la capacité du nerf auditif à recevoir des stimulations et à les transmettre au cerveau. Puis le (la) chirurgien(ne) place l'implant sous la peau, juste derrière l'oreille, et introduit délicatement les électrodes à l'intérieur de la cochlée.
      - Finalement, les ingénieurs contrôlent encore le bon fonctionnement de l'implant lorsque ce dernier a été mis en place.
      Source: Hôpitaux universitaires de Genève (cric.hug-ge.ch)


    Maladie au quotidien

      Précautions à prendre avec un implant cochléaire:
    • Le sujet porteur d'implant ne peut aller dans les champs électromagnétiques importants. Ils risquent de mobiliser l'implant dont une partie est aimantée, de le déprogrammer, de le démagnétiser,avec impossibilité de transmettre l'information percutanée.
    • Il ne peut délors passer les portiques d'aéroport: il reçoit une carte qui le justifie.
    • Il ne peut passer d'IRM sans enlever l'aimant placé dans le récepteur sous-cutané pour certains types d'implants cochléaires. Pour d'autres des IRM sont possibles mais en nombre limité car elles s'accompagnent toujours d'une démagnétisation partielle.
    • L'implanté cochléaire ne peut étre traité par stimulations éléctriques (kiné), car le courant passera préférentiellement dans l'IC et pourrait l'endommager ou endommager les tissus qui l'entourent.
    • En cas de chirurgie, il faut utiliser un bistouri bipolaire, pour les mêmes raisons.

    • Source: Société scientifique de médecine générale (ssmg.be)


    Illustrations

    Source: Institut Francilien d'Implantation Cochléaire (implant-ific.org)


    Source: ORL-Marseille (orl-marseille.com)


    Les implants cochléaires les plus fréquemment utilisés sont définis comme étant intracochléaires, car les électrodes sont placées dans la rampe tympanique de la cochlée.
    La partie externe "active" : le microphone (1) capte les variations de pression sonore et le processeur vocal (2) les convertit en ondes électriques. Les stimuli ainsi traités cheminent jusqu'à l'émetteur ou antenne (3).

    Source: ORL-Marseille (orl-marseille.com)


    La partie interne "passive" : les stimuli sont transférés de l'émetteur au récepteur (4) par une liaison transcutanée permise par l'emploi de radiofréquence, puis sont véhiculés vers le porte électrode (5) pour être délivrés aux électrodes (6) situées dans la cochlée.

    Sélection d'articles scientifiques (pour patients)

      Brochure sur les Implants cochléaires - Système FM, déstinée aux patients .
      Extraits:"- Quelles différences avec les contours d'oreille classiques? Les aides auditives classiques amplifient le son en utilisant encore les restes auditifs..."
      - "Les 3 ennemis de la personne appareillée, sourde ou malentendante: Le bruit, la réverbération, la ditance. "
      Source: Fédération Francophone des Sourds de Belgique (ffsb.be)


    Sélection d'articles scientifiques (pour professionnels)

    Association(s)

      Association Suisse de Parents d'Enfants Déficients Auditifs
      Source: (aspeda.ch)


      Association Cochlée France: est l'association des implantés cochléaires: Les objectifs de Cochlée France sont rassembler toutes les associations d'implantés cochléaires; être représentative au plan national pour agir auprès des pouvoirs publics et des entités privées; promouvoir le développement raisonné des implants cochléaires au profit de la meilleure insertion d'enfants atteints de surdité, quand l'implant cochléaire constitue une bonne indication..etc.
      Source: (cochleefrance.fr)


    Articles scientifiques: Tous les articles récents pour "Implant cochléaire"
     

    Tél. Urgences:  Ambulance : 144 Autres numéros d'urgences Services de garde par cantons
    Retour à l'accueil Contacts A propos de SanteRomande - © 2016 Newsletter Dernière modification: Jan 2011