MaSantéRomande
-Créer un compte (gratuit)
-Ouvrir une session

Informations Maladies
Professionnels de santé
Hôpitaux, Cliniques
Associations de patients
Organismes officiels
Sports et Alimentation
Offres d'emploi Santé
Situations de vie
Notre sélection de thèmes


Actualités Santé en Suisse:

Confédération suisse

Swissmedic - Sécurité des médicaments

Agenda santé
Annonce:
Plus d'information sur le HONcode
 
En partenariat avec l'AMG:
Localisez les médecins proche de vous!
Appli gratuite
sur Itunes et Android
Android
Apple Store
Applications mobiles Suisses indispensables
 Emissions télévisées
J’entends des voixÉmission 36.9° - TSR
J’entends des voix
16 décembre 2015

Newsletter gratuite:


Enquêtes:
  • Enquête auprés des médecins genevois de l'AMG
  • Donnez votre avis sur SanteRomande

  • Ajouter un site

    Soutenez SanteRomande - Faites un don
    Allergie


    Généralités/Définitions
      Qu'est ce qu'une réaction allergique ?

      Normalement, l'organisme humain côtoie sans problème des millions de molécules étrangères dites antigènes . Chez la personne allergique, l'organisme n'utilise pas les mécanismes de défense habituels pour détruire certains antigènes. Il libère alors une substance appelée histamine, responsable des réactions allergiques : crises d'asthme, d'eczéma ou d'urticaire, réaction inflammatoire, voire des manifestations très violentes (oedème de Quincke) susceptibles de provoquer la mort si un médecin n'intervient pas immédiatement.

      Circonstance de survenue : quelles sont les différentes manifestations de l'allergie ?

      Les manifestations de l'allergie sont extrèmement diverses par leur localisation (ensemble du corps ou une toute petite partie) et par leur gravité (cela peut aller du petit eczéma au choc cardiaque).

      Source: Annecy Santé au Travail Pathologies Allergies (ast74.fr)


    Causes

      Les causes et les mécanismes des allergies ne sont pas complètement décryptés. Le phénomène de sensibilisation par la substance allergène se fait visiblement au cours d'un premier contact stimulant la production d'anticorps.

      Il passe inaperçu mais une seconde exposition déclenchera la réaction allergique et ses symptômes.

      Cette affection est universelle et peut toucher tout un chacun, cependant, certains patients décrits comme atopiques présentent une sensibilité particulière dont les causes sont souvent héréditaires.

      Ces personnes réagissent le plus souvent à plusieurs allergènes et, ce parfois depuis la naissance. C'est par exemple le cas de nourrissons allergiques à la lactose ou encore des enfants touchés par le rhume des foins, qui cumulent les maladies du système respiratoire (asthme, rhinite, etc.).

      Source: edoctor.ch | Les allergies en bref (edoctor.ch)


    Fréquence

      On considère que deux Américains sur dix sont affectés par une quelconque allergie, ces chiffres sont vraisemblablement similaires en Europe puisque les Américains sont pour la plupart des "anciens" Européens.

      La plupart des allergies sont héréditaires, ce qui signifie qu'elles se transmettent de parents à enfants. Par exemple lorsqu'un parent est allergique, leur enfant a 50 % de l'être également. Lorsque les 2 parents le sont cette probabilité peut monter jusqu'à 75%. Remarquons que les enfants héritent une tendance à l'allergie, mais pas forcément au même allergène.

      Source: Définition de l'allergie - Allergie définition - Qu'est-ce que l'allergie ? (creapharma.ch)


    Facteurs de risque

      • Le tabagisme de la mère durant la grossesse et l'exposition à la fumée secondaire durant la petite enfance rendent les enfants plus à risque d'asthme.
      • La pollution de l'air est à la fois un facteur de risque et un facteur aggravant.

      Les facteurs suivants ne font pas consensus. Il s'agit d'hypothèses intéressantes actuellement à l'étude.

      • D'après l'hypothèse hygiéniste, le fait que les enfants contractent moins d'infections virales en très bas âge contribuerait aux allergies.
      • Le délaissement de l'allaitement.
      • Trop peu de fruits et légumes et trop d'oméga-6.
      • Être exposé à des crèmes ou des lotions hydratantes contenant de l'huile d'arachide durant les six premiers mois de la vie augmenterait le risque d'allergie alimentaire aux arachides.
      • L'exposition aux allergènes des animaux domestiques (squame et salive) ne semble pas contribuer au développement des allergies chez l'enfant.

      Source: Allergies (vue d'ensemble) (passeportsante.net)


    Prévention

      Avoir un foyer aéré et propre

      Eviter l'exposition aux allergènes en cause en faisant :

      • Prévention des allergies alimentaires : les principaux aliments responsables des allergies alimentaires sont : l'oeuf, les arachides, le poisson, le lait de vache, le soja, les lentilles, les pois, le boeuf, les crustacés, la moutarde, les noisettes, la noix de coco.
      • Prévention des allergies aux acariens : il est notamment conseillé de ne pas utiliser de tapis, moquette, fauteuils en tissu.
      • Prévention des allergies aux animaux : la mesure la plus simple est d'exclure (momentanément !) les animaux de la maison, puis de nettoyer entièrement la maison après leur départ.
      • Prévention des allergies aux moisissures : aérer régulièrement pour éviter des excès d'humidité, favorable au développement des moisissures.
      • Prévention des allergies à la poussière : les principaux allergènes de la poussière étant les acariens, les spores de champignons, les poils et squames d'animaux, il convient de luter contre les acariens, les moisissures et les animaux pour se protéger.
      • Prévention des allergies aux pollens : suivre les bulletins polliniques.
      • Prévention des allergies au soleil : la meilleure prévention serait de ne pas s'exposer ...
      • Prévention des allergies aux cosmétiques : certains produits cosmétiques peuvent provoquer des irritations ou des allergies. Faites attention aux conservateurs, excipients, aux dérivés de plantes. Privilégier les produits naturels.

      Source: Actions et conseils de prévention des allergies, lutter contre les allergies, soigner ses allergies (c-mon-assurance.com)


    Symptômes

      Les réactions allergiques peuvent se manifester ainsi :

      Réactions instantanées

      • Urticaire (plaques lisses ressemblant à des piqûres de moustique, blanches au centre et rouges sur le pourtour ; elles apparaissent sur tout le corps, se déplacent d'heure en heure et s'accompagnent de démangeaisons).
      • Asthme (difficulté respiratoire, toux, essoufflements, respiration sifflante).
      • Conjonctivite (larmoiement, yeux rouges, irritation).
      • Rhinite allergique ou "rhume des foins" (congestion, picotement, éternuement et écoulements nasale).
      • Oedème (enflure) aux lèvres, à la gorge ou sur les paupières.
      • Troubles digestifs (nausées, vomissements et/ou diarrhées).

      Réactions retardées

      • Dermatite de contact (vésicules, rougeurs et démangeaisons aux endroits de contact ; des squames, des fissures suintantes et des croûtes apparaissent aussi parfois).

      Source: Allergie : toutes les informations à connaître sur e-sante.fr - Tout savoir sur l'allergie sur e-sante.fr (e-sante.fr)


    Complications

      Le choc anaphylactique est la forme la plus sévère de l'allergie qui peut concerner tous les âges de la vie. Il atteint plusieurs organes, la peau, les appareils respiratoire et digestif et surtout le système cardio-vasculaire et peut mettre en jeu le pronostic vital. Le traitement doit être rapide et fait appel à un médicament spécifique appelé adrénaline . Dans de nombreux cas, l'adrénaline n'a pas été injectée assez rapidement et n'a pu ainsi toujours sauver les personnes personnes ayant fait un choc anaphylactique. Depuis quelques mois, il existe sur le marché français un stylo auto-injectable qui permet à n'importe quelle personne, même sans formation médicale de l'administrer.
      Le choc anaphylactique peut être de nature allergique ou non, mais le traitement est le même quelque en soit la cause.

      L'évolution est le plus souvent favorable si le traitement est rapide et adapté. L'érythème, le bronchospasme et le collapsus régressent rapidement alors que la tachycardie et l'oedème persistent en général quelques heures. Il s'en suit fréquemment un état de fatigue intense pendant 1 à 2 jours. Des rechutes sont possibles durant les 1ères 24 heures.

      Source: Dermaptène - Allergies cutanées (dermaptene.com)


    Diagnostic

      Il repose sur un interrogatoire avec recherche des antécédents familiaux et personnels, évocation des allergènes à l'origine des troubles et examen des signes cliniques. Il s'agit de signes respiratoires ORL (oto-rhino-laryngologie) ou bronchique associés ou non à des signes oculaires, cutanés, digestifs ou généraux. L'interrogatoire est très important car il permet d'orienter le choix des tests à effectuer.

      Les différents tests pour déterminer le ou les allergène(s) en cause sont les suivants :

      • Les tests cutanés sont pratiqués par Prick tests avec des extraits d'allergènes. La réactivité cutanée est variable selon l'âge. Elle est maximum entre 15 et 25 ans. Un test cutané négatif doit être répété si les signes persistent.
      • Les tests de provocation qui consistent à mesurer la réponse d'un organe cible à l'exposition à des quantités croissantes de l'allergène présumé est souvent nécessaire pour confirmer une allergie alimentaire.
      • Le dosage d'IgE (immunoglobulines E) spécifiques est pratiqué lorsqu'il y a discordance entre l'interrogatoire et les tests cutanés ou remplacer ces derniers s'ils sont difficilement pratiquables.
      • Le dosage des allergènes dans l'environnement du patient permet de confirmer la relation entre les signes cliniques et un niveau élevé d'allergène.

      Source: Les Allergies (caducee.net)


    Traitement

      Il n'existe pas un traitement unique de l'allergie. Chaque allergique peut se voir proposer un traitement adapté aux manifestations qu'il présente.

      Les mesures d'éviction, lorsqu'elles sont possibles, demeurent essentielles et représentent le premier des traitements afin d'éviter tout contact avec l'allergène et éviter ou diminuer l'apparition des symptômes.

      Les traitements symptomatiques permettent de traiter les manifestations et de soulager les symptômes.

      La désensibilisation représente quand à elle le seul traitement préventif et curatif de certaines allergies et s'attaque ainsi à leur cause et permet d'éviter l'aggravation des manifestations.

      Les traitements médicamenteux

      De nombreux médicaments peuvent soulager les allergiques et les aider à mieux supporter leurs manifestations.

      • Les médicaments antihistaminiques
        Les médicaments antihistaminiques s'opposent aux effets de l'histamine substance inflammatoire libérée lors de la réaction allergique.
      • Les médicaments corticoïdes
        Les corticoïdes sont des médicaments présentant des propriétés anti-inflammatoires.
      • Les médicaments antileucotriènes
        Les leucotriènes sont des médiateurs chimiques libérés lors de la réaction allergique. Les médicaments anti-leucotriènes s'opposent aux effets produits par ces substances.
      • Les traitements locaux
        Ces traitements peuvent s'appliquer dans le nez, les yeux ou les bronches.

      Les Traitements spécifiques de l'asthme allergique ( voir traitement de l'asthme)

      La désensibilisation

      La désensibilisation, encore appelée immunothérapie spécifique ou encore vaccinothérapie des allergies, constitue à ce jour le seul traitement pouvant permettre de guérir de certaines allergies.

      Source: Traitements des allergies (sante-medecine.commentcamarche.net)


    Maladie au quotidien

      Les réactions allergiques sont multiples et d'intensité variable.

      Pour les gens qui souffrent de plusieurs formes d'allergies (asthme, rhinite, eczéma, etc.), il est très important d'éviter si possible l'allergène en cause. Pour nombre d'entre eux, cela permet de contrôler les allergies sans avoir besoin de prendre des médicaments!

      Pour les personnes qui présentent des réactions allergiques graves, comme une enflure de la bouche au moment de la prise de certains aliments ou en cas de piqûre d'insecte, il vous faut consulter un médecin. Les auto-injecteurs d'épinéphrine peuvent vous sauver la vie, tout comme les traitements de désensibilisation, s'ils peuvent s'appliquer à votre allergie.

      Source: Allergies (vue d'ensemble) (passeportsante.net)


    Illustrations

    Source: Allergies - guide des maladies sur Santepratique (santepratique.fr)


    Vidéo : mécanisme cellulaire de la réaction allergique

    Association(s)

      L'AFPRAL est une association de patients membre de EFA, la Fédération Européenne des Associations d'Allergiques et de Malades Respiratoires.
      Source: AFPRAL - Accueil (afpral.asso.fr)


    Essais cliniques

    Autres liens intéressants

    Articles scientifiques: Tous les articles récents pour "Allergie et immunologie"
     
    Essais cliniques (en Suisse ou France) pour "Allergie et immunologie"
    Tél. Urgences:  Ambulance : 144 Autres numéros d'urgences Services de garde par cantons
    Retour à l'accueil Contacts A propos de SanteRomande - © 2016 Newsletter Dernière modification: Mar 2012