MaSantéRomande
-Créer un compte (gratuit)
-Ouvrir une session

Informations Maladies
Professionnels de santé
Hôpitaux, Cliniques
Associations de patients
Organismes officiels
Sports et Alimentation
Offres d'emploi Santé
Situations de vie
Notre sélection de thèmes


Actualités Santé en Suisse:

Confédération suisse

Swissmedic - Sécurité des médicaments

Agenda santé
Annonce:
Plus d'information sur le HONcode
 
En partenariat avec l'AMG:
Localisez les médecins proche de vous!
Appli gratuite
sur Itunes et Android
Android
Apple Store
Applications mobiles Suisses indispensables
 Emissions télévisées
Migraine de folieÉmission 36.9° - TSR
Migraine de folie
22 février 2017

Newsletter gratuite:


Enquêtes:
  • Enquête auprés des médecins genevois de l'AMG
  • Donnez votre avis sur SanteRomande

  • Ajouter un site

    Soutenez SanteRomande - Faites un don

    Emission 36.9° diffusée le mercredi 17 septembre 2008, 20:15 sur RTS 1:

    Consommation modérée d'alcool

    Consommation modérée d'alcool A partir de combien de verres passe-t-on du normal au problématique? L'abstinence est-elle la seule issue pour ceux qui perdent parfois le contrôle de leur consommation d'alcool? En Suisse Romande, une nouvelle approche tente de répondre à ces questions délicates

    Qu'est ce que l'alcoolisme ?

    • Les seuils de consommation selon l'OMS
      Les seuils définis par l'OMS sont les suivants :
      Extrait"- pas plus de 21 verres par semaine pour l'usage régulier chez l'homme (3 verres par jour en moyenne)
      - pas plus de 14 verres par semaine pour l'usage régulier chez la femme (2 verres par jour en moyenne)
      - pas plus de 4 verres par occasion pour l'usage ponctuel.
      L'OMS recommande également de s'abstenir au moins un jour par semaine de toute consommation d'alcool.
      Ces seuils n'assurent pas avec certitude l'absence de tout risque mais sont des compromis entre d'une part un risque considéré comme acceptable individuellement et socialement, et d'autre part la place de l'alcool dans la société et les effets considérés comme positifs de sa consommation modérée."
      2002
      Source: http://www.snfge.asso.fr
    • L'alcoolo-dépendance
      Extrait:"La dépendance à l'alcool est définie par la survenue simultanée pour un individu de trois parmi les sept critères suivants :
      - Tolérance augmentée (tient mieux l'alcool)
      - Symptômes de sevrage (tremblements, anxiété, sudations, épilepsie à l'arrêt de l'alcool)
      - Difficultés à contrôler la quantité d'alcool consommé.
      - Préoccupations liées à l'approvisionnement en alcool.
      - Désir persistant et infructueux de diminuer ou d'interrompre la consommation.
      - Répercussions négatives de l'alcool sur les loisirs et la vie sociale.
      - Consommation persistante malgré des problèmes de santé physique ou psychique.
      La dépendance à l'alcool est-elle une maladie ?
      Oui, c'est une maladie chronique à évolution progressive se présentant par des symptômes tels qu'une envie irrésistible de boire malgré des conséquences fâcheuses sur la vie sociale, affective, professionnelle ou sur la santé.
      La dépendance à l'alcool se transmet-elle génétiquement ?
      Oui, dans une famille, l'alcoolisme a tendance à se transmettre de génération en génération, et cela s'explique, en partie, par une transmission génétique.
      Peut-on guérir de la dépendance à l'alcool ?
      Non, pas complètement. L'alcoolisme est une maladie disposant de traitement favorisant la prévention de la rechute. "
      Juin 2008
      Source: http://www.chuv.ch
    • Consommation d'alcool - Statistiques Suisses
      Extrait:"En 2007, la consommation de spiritueux par habitant a augmenté en Suisse, passant ainsi de 3,9 à 4 litres à 40 % de volume d'alcool. La consommation totale s'est élevée à 120 272 hectolitres de spiritueux à 100 % de volume d'alcool (1 hectolitre ou 1 hl = 100 l), ce qui représente une hausse de 3,6 % par rapport à l'année précédente."
      2008
      Source: http://www.efd.admin.ch
    • Alccolisme : Chiffres et constats
      Extrait:"- L'alcool est le produit le moins typé socialement, touchant femme et homme, riches et pauvres.
      - Le vin est en tête des produits consommés (61%), devant les spiritueux (19%) et la bière (17%).
      - 1 homme hospitalisé sur 3 a des problèmes d'alcool.
      - On dénombre 23000 décès par an liés directement à l'alcool, c'est-à-dire 7% des décès masculins et 2 % des décès féminins.
      - L'alcool est le toxique qui tue le plus après le tabac.
      - L'alcool est à l'origine de 19% des délits (dont 60% sont des violences à enfant)
      - En cas d'alcoolisation, le risque d'accident de la route est multiplié par 2 (à 0,5g/l – environ 2 verres), par 5 (à 0,7g/l), par 10 (à 0,8g/l), par 35 (à 1,20g/l). "
      2006
      Source: http://psychodoc.free.fr
    • Alcoholism : Medical Treatments
      Extract:"Science has yet to develop a magic pill to cure alcoholism, but there are some drugs that will help reduce cravings and benefit those who are sincerely trying to quit drinking."
      2004
      Source: http://alcoholism.about.com (en)
    L'alcool et la santé

    • Alcool et Santé
      Extrait:"Cancer et Alcool
      On sait depuis longtemps qu'il existe un rapport entre l'apparition de certains cancers et la consommation chronique d'alcool. L'alcool peut entraîner certains cancers et en favoriser d'autres, par exemple celui de l'œsophage, de la cavité buccale, du foie, du sein et du tractus gastro-intestinal. Les mécanismes par lesquels l'alcool joue un rôle ne sont cependant pas encore clairement identifiés. "
      2008
      Source: http://www.sfa-ispa.ch
    • Alcool et Effets sur la santé
      Extrait:"la plupart des données épidémiologiques montrent qu'une consommation modérée et régulière d'alcool est reliée à une diminution du risque global de survenue de maladie cardiovasculaire. Cette diminution du risque est essentiellement due aux effets bénéfiques de l'alcool, à dose modérée, sur les lipoprotéines et les facteurs de la coagulation, bien que d'autres facteurs liés au mode de vie ne puissent être éliminés. La consommation modérée d'alcool ne présente en revanche aucun effet positif sur les chiffres tensionnels, et serait même associée à une augmentation de l'hypertension artérielle."
      2008
      Source: http://ist.inserm.fr
    • Alcool et Grossesse
      Extrait:" La consommation de boisson alcoolisée peut être à l'origine de problèmes divers : fausse couche, accouchement prématuré, bébé de plus petit poids, malformations, retard dans le développement mental ou physique…
      De manière générale, on distingue 2 types de conséquences : le syndrome d'alcoolisation fœtale (SAF) et les effets de l'alcool sur le fœtus (EAF) .
      Le syndrome d'alcoolisme fœtal (SAF) représente la forme la plus sévère de l'exposition du fœtus à l'alcool. L'enfant présente l'ensemble des symptômes. Pour les enfants qui ne présentent pas la totalité des symptômes du SAF, on utilise le terme « d'Effets de l'alcoolisme fœtal (EAF)». Les enfants qui souffrent d'effets partiels seraient 3 fois plus nombreux que ceux qui sont atteints du syndrome complet. "
      2008
      Source: http://www.alcooletgrossesse.be/
    Les stratégies de prévention de l'alcoolisme

    • Alcochoix: Programme de consommation controlée d'alcool
      Extrait:"Alcochoix+ est un programme qui vise à redonner aux gens la capacité de choisir où, quand, avec qui et en quelle quantité ils désirent consommer de l'alcool. Il s'adresse à ceux qui s'inquiètent des conséquences associées à leur consommation d'alcool et qui désirent modifier leurs habitudes."
      2008
      Source: http://www.alcochoix.ch/
    • OMS: Stratégies visant à réduire l'usage nocif de l'alcool
      Extrait:"Pour être efficaces, les stratégies et les options en matière de politique devraient porter sur les niveaux, les modes et les cadres de consommation d'alcool en prévoyant une série de mesures qui visent l'ensemble de la population, les groupes vulnérables, les personnes touchées et les problèmes particuliers tels que l'alcool au volant."
      Janvier 2008
      Source: http://www.who.int
    La psychologie et la personne alcoolique

    • La psychologie de la personne alcoolique
      Extrait:"De façon psychanalytique, on dit que l'on parle à l'endroit quand le corps obéit à l'esprit (un travail, un loisir, une promenade se racontent sans problème), mais qu'on parle "à l'envers" quand l'esprit doit obéir au corps. Cela se produit pour les fonctions 'naturelles', dans la vie sexuelle, dans la relation à l'alcool. Ces choses ne doivent pas ou ne peuvent pas se raconter : la pudeur arrête le langage."
      Septembre 2006
      Source: http://www.oncoprof.net
    • La double disqualification du malade alcoolique
      Extrait:"l'abstinence disqualifiée:
      Un des problèmes essentiels de l'alcoolisme tient à ceci que, disqualifié par ses ivresses, le patient l'est aussi par l'abstinence, de façon bien plus subtile et beaucoup plus profonde qu'il ne paraît. Ce n'est certes pas l'alcool en tant que molécule qui est en cause ici, mais l'alcool en tant que symbole. Et pas des moindres: nous avons avancé ailleurs que la continuité est sans faille entre le partage Eucharistique du Pain et du Vin et la "tournée" qui intègre le nouveau venu dans l'équipe ouvrière. "
      1996
      Source: http://pagesperso-orange.fr
    • La vie auprès d'un alcoolique
      Extrait:"L'incompréhension, l'isolement... sont les premiers symptômes, suivis par la culpabilité liée à l'impuissance de ne pouvoir aider, la frustration, la colère, le découragement... Car l'alcool est un faux-ami, exigent et despote."
      2008
      Source: http://www.psychologies.com
    Pour en savoir plus

    • Institut suisse pour la prévention de l'alcoolisme et autres toxiomanies
      Extrait:"En Suisse, 17% de la population de 18 ans et plus consomme de l'alcool chaque jour ou presque, ce qui met notre pays au quatrième rang européen derrière l'Italie (43%), le Portugal (33%) et la France (26%). L'Institut Suisse de Prévention de l'Alcoolisme (ISPA) dans son rapport « Alcool, tabac et drogues illégales en Suisse de 1994 à 1996 » précise que bien qu'ils ne boivent pas nécessairement de l'alcool tous les jours et qu'ils ne souffrent pas de problèmes sérieux liés à l'alcool, approximativement 20% des Suisses sont des consommateurs à risque."
      Septembre 2008
      Source: http://www.sfa-ispa.ch/
    • Groupement romand d'études des addictions
      Extrait:"Le GREA est une association réunissant des personnes dont l'engagement professionnel ou l'intérêt sont liés aux problèmes posés par les drogues légales et illégales comme l'alcool"
      2008
      Source: http://www.great-aria.ch/
    • Vivre Sans Alcool
      Extrait:"Le CAGE est un questionnaire simple et rapide permettant à tout un chacun de se situer par rapport à sa consommation d'alcool.
      Le questionnaire CAGE (acronyme) s'est révélé efficace comme outil de dépistage en consultation de médecine générale et a fait l'objet de nombreuses validations.
      Il se résume à quatre questions, il est donc facile à utiliser par tous ceux qui veulent évaluer leur consommation."
      2008
      Source: http://www.vivresansalcool.info
    • International Council on Alcohol and Addictions
      2008
      Source: http://www.icaa.ch/ (en)

    Recherche de pages web de santé:


    Trier par , par

    Tél. Urgences:  Ambulance : 144 Autres numéros d'urgences Services de garde par cantons
    Retour à l'accueil Contacts A propos de SanteRomande - © 2016 Newsletter Dernière modification: Mar 2017