MaSantéRomande
-Créer un compte (gratuit)
-Ouvrir une session

Informations Maladies
Professionnels de santé
Hôpitaux, Cliniques
Associations de patients
Organismes officiels
Sports et Alimentation
Offres d'emploi Santé
Situations de vie
Notre sélection de thèmes


Actualités Santé en Suisse:

Confédération suisse

Swissmedic - Sécurité des médicaments

Agenda santé
Annonce:
Plus d'information sur le HONcode
 
En partenariat avec l'AMG:
Localisez les médecins proche de vous!
Appli gratuite
sur Itunes et Android
Android
Apple Store
Applications mobiles Suisses indispensables
 Emissions télévisées

Newsletter gratuite:


Enquêtes:
  • Enquête auprés des médecins genevois de l'AMG
  • Donnez votre avis sur SanteRomande

  • Ajouter un site

    Soutenez SanteRomande - Faites un don

    Emission 36.9° diffusée le mercredi 14 janvier 2009, 20:15 sur RTS 1:

    Malvoyants: lueurs d'espoir

    Malvoyants: lueurs d'espoir Les maladies dégénératives de l'œil ne conduiront plus inéluctablement à la cécité. Les premiers essais de thérapie génique et d'implants rétiniens viennent d'être couronnés de succès, alors que des traitements médicamenteux sont aujourd'hui disponibles pour stopper les dégénérescences maculaires.

    La rétinite pigmentaire

    • Page d'information sur la rétinite pigmentaire
      La plus grave des rétinites est la rétinite pigmentaire (RP). La rétinite pigmentaire est le nom donné à un groupe de maladies héréditaires de l'oeil. Les troubles affectent la rétine. Dans la rétinite pigmentaire, la perte de vue est graduelle et progressive.

      Cette page vous propose une sélection de pages web de sites fiables sur la fréquence de cette maladie, les symptômes, son diagnostic, les traitements possibles, des illustrations, des articles scientifiques et les essais cliniques en cours ou répertoriés.
      Janvier 2009
      Source: Fondation Provisu

    L'amorause de Leber

    • Page d'information sur l'amorause de Leber
      L'amaurose congénitale de Leber est une dystrophie et/ou une dysplasie rétinienne congénitale précoce.
      Cette page vous propose une sélection de pages web de sites fiables sur la fréquence de cette maladie, son diagnostic, le traitement possible, les derniers travaux de recherche publiés dans le "New England Journal Of Medicine" en mars 2008 et une Illustration.
      Janvier 2009
      Source: Fondation Provisu
    La dégénérescence maculaire

    • Page d'information sur la dégénérescence maculaire liée à l'age
      La population mondiale présente une pathologie oculaire, de plus en plus fréquente et généralement bilatérale, qui se nomme Dégénérescence Maculaire Liée à l'Age (DMLA). Il s'agit d'une altération maculaire, acquise, non héréditaire, non inflammatoire atteignant les personnes de plus de 50 ans, qui se traduit par une baisse progressive de la vision aboutissant à une perte de la vision centrale.

      Cette page vous propose une sélection de pages web de sites fiables sur la fréquence de cette maladie, les symptômes, son diagnostic, les traitements possibles, des illustrations, les coordonnées de l'Association Retina Suisse, des articles scientifiques et les essais cliniques en cours ou répertoriés.
      Janvier 2009
      Source: Fondation Provisu

    • Campagne publicitaire
      En France, la journée nationale de dépistage DMLA aura lieu le lundi 29 juin 2009.
      Une campagne d'information et de dépistage de la dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA) a déjà eu lieu du 16 mai au 14 juin 2008 avec l'association DMLA et la Société française d'ophtalmologie (SFO). Une grande campagne publicitaire a également été lancée en même temps.
      Source: Association DMLA
    Traitements de la dégénérescence maculaire

    • Bevacizumab (Avastin) et ranibizumab (Lucentis)
      Bevacizumab et ranibizumab dérivent d'un même anticorps monoclonal de souris (Mab A.4.6.1), mais diffèrent par leur taille et leur affinité pour le VEGF (Vascular Endothelial Growth Factors, facteur intervenant dans l'angiogenèse).

      Le bevacizumab (Avastin) “Historiquement” deuxième molécule anti-VEGF utilisée en ophtalmologie, le bevacizumab (Avastin, laboratoires Genentech et commercialisé par Roche) est un anticorps entier (149 kDa) dirigé contre le VEGF, “humanisé” à partir de l'anticorps de souris.
      Initialement, l'Avastin a été développé pour la cancérologie (AMM européenne en janvier 2005 pour le traitement de première ligne du cancer colorectal métastatique, en perfusion de 15 mg/kg tous les 15 jours ; la FDA vient de l'autoriser pour le traitement du cancer du sein).


      Une autre molécule a été développée par Novartis et Genentech, spécifiquement pour l'usage intraoculaire : le ranibizumab (Lucentis).

      En raison de la grande ressemblance entre les deux molécules et compte tenu des premiers résultats très favorables du ranibizumab (Lucentis), après une petite série de patients traités par voie intraveineuse (abandonnée en raison du risque d'effets secondaires systémiques), les premiers patients ont été traités par Avastin en injections intravitréennes dès mai 2005 aux Etats- Unis (DMLA et oedème maculaire), puis début 2006 en France, avec des résultats qui semblaient comparables à ceux obtenus sous Lucentis (laboratoires Genentech et Novartis).

      La dose injectée d'Avastin (1,25mg/0,05mL le plus souvent) était relativement empirique, correspondant approximativement (équivalence molaire) à une dose de Lucentis de 0,3 à 0,5 mg.
      Suite à la communication de ces premiers résultats, et avant la commercialisation de Lucentis, l'utilisation de l'Avastin, traitement à moindre coût (environ 50€ par injection), s'est généralisée dans le monde entier dans de nombreuses indications (DMLA bien sûr, mais aussi oedèmes maculaires d'origines diverses, glaucome néovasculaire, rétinopathie diabétique proliférante, télangiectasies maculaires, etc.), avec la publication de nombreuses séries de patients, non contrôlées, souvent rétrospectives, rarement prospectives, avec des effectifs souvent limités et des durées de suivi courtes.

      Bien après que les premiers patients eurent été traités sont parues des études expérimentales rassurantes quant à la tolérance d'Avastin en intravitréen (cultures cellulaires, histologie, électrophysiologie)… et une nouvelle étude chez le lapin, cette fois avec le bevacizumab lui-même, a montré sa capacité à diffuser à travers toutes les couches rétiniennes, détectable pendant plusieurs semaines. Par ailleurs, le profil de tolérance clinique semble acceptable si on se réfère par exemple au recueil des effets secondaires sur internet (plus de 7 000 injections réalisées dans 70 centres dans le monde entier) : ces résultats doivent cependant être interprétés avec précaution, en raison du caractère volontaire de la démarche et des nombreux biais probables.
      Mars 2008
      Source: Réalités Ophtalmologiques

    • Comparison of AMD Treatments Trials (CATT): Lucentis - Avastin Trial
      The National Eye Institute (NEI) of the National Institutes of Health (NIH) announces the start of a multicenter clinical trial to compare the relative safety and effectiveness of two drugs currently used to treat advanced age-related macular degeneration (AMD). The two drugs are Lucentis (ranibizumab) and Avastin (bevacizumab). AMD is a disease that damages the macula. The macula is the area of the retina responsible for central vision. AMD is a leading cause of blindness among older Americans. Nearly two million Americans are visually impaired by AMD, while more than seven million are at increased risk of vision loss from the disease.
      Octobre 2008
      Source: National Eye Institute (NEI) (en)
    Le fonctionnement de l'oeil

    • Page d'information sur le fonctionnement de l'oeil et illustrations
      Pour comprendre le fonctionnement de l'oeil, il est utile de comparer celui-ci à un appareil-photo. La lumière passe à travers le cristallin de l'oeil tout comme elle passe à travers l'objectif d'un appareil-photo, ...
      Janvier 2009
      Source: Fondation Provisu

    Recherche de pages web de santé:


    Trier par , par

    Tél. Urgences:  Ambulance : 144 Autres numéros d'urgences Services de garde par cantons
    Retour à l'accueil Contacts A propos de SanteRomande - © 2016 Newsletter Dernière modification: Mar 2017