MaSantéRomande
-Créer un compte (gratuit)
-Ouvrir une session

Informations Maladies
Professionnels de santé
Hôpitaux, Cliniques
Associations de patients
Organismes officiels
Sports et Alimentation
Offres d'emploi Santé
Situations de vie
Notre sélection de thèmes


Actualités Santé en Suisse:

Confédération suisse

Swissmedic - Sécurité des médicaments

Agenda santé
Annonce:
Plus d'information sur le HONcode
 
En partenariat avec l'AMG:
Localisez les médecins proche de vous!
Appli gratuite
sur Itunes et Android
Android
Apple Store
Applications mobiles Suisses indispensables
 Emissions télévisées
Méditation pleine conscience: plus qu’une mode?Émission 36.9° - TSR
Méditation pleine conscience: plus qu’une mode?
14 décembre 2016

Newsletter gratuite:


Enquêtes:
  • Enquête auprés des médecins genevois de l'AMG
  • Donnez votre avis sur SanteRomande

  • Ajouter un site

    Soutenez SanteRomande - Faites un don

    Liens sélectionnés par Health On the Net Foundation dans le cadre de l'émission 36.9° diffusée le mercredi 15 mai 2009, 20:05 sur TSR 1:

    L'allaitement maternel

    L'allaitement vaut de l'or – un bénéfice pour tous

    • L'allaitement maternel
      Le lait maternel commence à se fabriquer à partir du quatrième mois de grossesse sous l'influence des œstrogènes, de la progestérone et de l'hormone lactogène placentaire. À la naissance, l'expulsion du placenta entraîne la chute du taux de progestérone, qui déclenche la montée de lait environ trois jours après. D'autres hormones, comme la prolactine et l'ocytocine, régulent la production de lait maternel : la première aide à la fabrication du lait, la seconde déclenche les muscles pour son éjection. Sécrété au niveau des alvéoles, le lait y est stocké jusqu'à la tétée. Comme c'est la succion efficace du mamelon qui fait sécréter les hormones, plus le bébé tète, plus la production de lait augmente.
      Août 2008
      Source: santepratique.fr (fr)
    • Les bénéfices pour la santé de l'enfant et de sa mère
      Ce document de synthèse du Programme national nutrition santé s'adresse avant tout aux professionnels de santé dans le but de promouvoir l'allaitement maternel. Il concerne aussi le milieu associatif qui joue un rôle essentiel pour venir en appui aux professionnels et aux mères et répondre à leurs interrogations et difficultés.
      Février 2005
      Source: Comité de nutrition de la Société française de pédiatrie (fr)
    • Les avantages
      C'est avant tout pratique, car il n'y a pas de biberon, le lait est toujours à la bonne température et toujours à disposition.
      Deuxièmement, la composition du lait est parfaitement adaptée. Au début, il est riche en eau pour désaltérer le bébé. Ensuite, au fur et à mesure de la tétée, le lait devient de plus en plus riche en protéines et en graisses, donc rassasiant. De plus, en cas de prématurité, la composition du lait est plus riche que pour un bébé à terme. Le contact mère-enfant est également un contact physique qui prolonge la grossesse et peut atténuer le phénomène de ' baby blues '.
      Mai 2004
      Source: e-sante.fr (fr)
    • Livret Allaitement Maternel
      Ce livret sur l'allaitement maternel est destiné aux professionnels. Il présente l'allaitement maternel dans ses différentes étapes :
      • Au cours de la grossesse
      • en maternité (la tétée précoce, les crevasses, l'engorgement...)
      • au cours du 1er mois (les difficultés possibles ainsi que les conduites à tenir)
      • après un mois
      • le sevrage
      Ce livret a été édité avec le soutien du Groupement Régional de Santé Publique des Pays de la Loire
      Janvier 2009
      Source: Réseau «Sécurité Naissance - Naître Ensemble» (fr)
    Des bons conseils

    • Comment ça se passe ?
      • D'abord, il faut en avoir envie. Plus on est calme et détendue, et plus on a de lait. La mise au sein doit être très précoce, dans la demie heure qui suit la naissance. C'est le moment où le réflexe de succion du bébé est maximum. Si vous laissiez le bébé se débrouiller, il trouverait seul le chemin du sein maternel (comme un petit chat). Si la mise au sein est plus tardive, c'est un peu plus difficile, mais toujours possible.
      • N'écoutez pas les conseils de votre entourage. Le bébé doit téter autant de fois qu'il en a envie, car plus il tète, plus il stimule la sécrétion d'hormone prolactine donc de lait.
      • Il faut mettre le bébé dans une position parfaitement adéquate, c'est-à-dire ventre contre ventre, afin d'éviter les crevasses.
      • Il ne faut pas donner de biberon de complément. S'il le faut, faites téter le bébé toutes les demi-heures. Si vraiment on doit donner des compléments, il faut les donner à la cuillère, et pas avec une tétine car le bébé se trompe sur la façon de sucer et il ne sait plus ensuite comment téter.
      • La façon dont le bébé prend le sein dans la bouche est fondamentale notamment pour éviter les crevasses et stimuler la lactation. Il doit prendre toute l'aréole avec les lèvres retroussées de chaque côté et la bouche grande ouverte.
      • Quand arrive le douloureux moment du sevrage, il faut remplacer progressivement tétée par tétée, en conservant celle du matin et celle du soir le plus longtemps possible si on doit reprendre le travail. En fait, la production de lait s'adapte à la diminution de la demande et la sécrétion se tarit d'elle-même.
      • En ce qui concerne l'état cutané local, ne pas appliquer de produits détergents ni d'alcool. Il faut se nettoyer les seins normalement une fois par jour au savon et à l'eau. On peut aussi passer un coup de brumisateur d'eau minérale juste avant d'allaiter. Après la fin de la tétée, appliquer une goutte de lait sur le mamelon a des vertus cicatrisantes. En cas de crevasses,on peut mettre une crème à base de lanoline.
      Attention : Ne pas prendre d'automédication quand on allaite car les médicaments passent dans le lait et peuvent être nocifs pour le bébé (même chose pour l'alcool et la cigarette). Donc, toujours demander l'avis de son médecin.
      Mai 2004
      Source: e-sante.fr (fr)
    • Assurez-vous que la position est correcte

      Février 2008
      Source: mamanpourlavie.com (fr)
    • Comment m'alimenter?
      L'important, c'est d'avoir une alimentation bien équilibrée et riche en calcium. Il faut donc manger des fruits et légumes, pains et céréales à grains entiers, viandes et légumineuses, lait et produits laitiers. Il faut prendre environ 500 calories de plus par jour et boire une quantité normale de liquides. Une diète équilibrée qui comprend chaque jour cinq portions de lait ou de produits laitiers vous procurera suffisamment de calcium. On en retrouve également dans le brocoli, le poisson en conserve (saumon, sardines, thon ou hareng), les graines de sésame, le tofu et le chou frisé. Si vous croyez que votre alimentation n'est pas assez riche en calcium, discutez avec votre médecin pour savoir si vous devriez prendre des suppléments de calcium.
      Que dois-je éviter de manger? Si vous croyez qu'un des aliments que vous consommez dérange votre bébé, cessez d'en manger. La caféine et l'alcool passent dans le lait maternel; il faut donc en réduire la consommation. Les médicaments, même ceux en vente libre, peuvent passer dans le lait. Ne prenez rien sans d'abord en parler à votre médecin. Évitez de fumer car le tabac peut diminuer la production de lait.
      Juin 2008
      Source: cfpc.ca (fr)
    • Comment faire quand on a trop (ou pas assez) de lait ?
      Le vrai manque de lait est rarissime. Le plus souvent, une mise au sein plus fréquente relance la production de lait au bout de quelques tétées, nécessaire pendant la croissance du bébé dont les besoins augmentent. Un est souvent utile pour inciter l'organisme à produire davantage de lait en vue de la prochaine tétée. L'abondance de lait permet parfois de nourrir un bébé plus rapidement et moins fréquemment. On peut aussi diminuer la production de lait en ne proposant qu'un seul sein par tétée, en diminuant la durée des tétées, en portant des téterelles (bouts de seins en silicone) ou en modifiant la position du bébé pendant l'allaitement.
      Août 2008
      Source: santepratique.fr (fr)
    • Une vérité à savoir
      Les résultats d'une étude publiée dans le Aesthetic Surgery Journal, montrent que, contrairement à la croyance populaire, l'allaitement n'est pas une cause probable de la chute des seins après la grossesse.
      Octobre 2008
      Source: The medical news (en)
    Semaine mondiale de l'allaitement maternel

    • Semaine mondiale de l'allaitement maternel
      1–7 août
      La Semaine mondiale de l'allaitement maternel est organisée chaque année du 1er au 7 août dans plus de 120 pays pour promouvoir cette pratique afin que les nourrissons du monde entier soient en meilleure santé. Selon l'Alliance mondiale en faveur de l'allaitement au sein, qui coordonne cette manifestation, l'allaitement maternel est le meilleur moyen d'apporter aux nouveau-nés les nutriments dont ils ont besoin. L'OMS recommande l'allaitement au sein exclusif du nourrisson jusqu'à l'âge de six mois.
      Source: OMS (fr)
    Fondation

    • Fondation suisse pour la Promotion de l'Allaitement maternel
      La Fondation suisse pour la Promotion de l'Allaitement maternel s'engage pour créer des conditions favorables à toutes les mères qui veulent allaiter leur bébé. Au moyen d'actions diverses, la Fondation informe le public sur les avantages de l'allaitement et du lait maternel. Elle met tout en oeuvre pour une meilleure réponse aux besoins des mères qui allaitent, que ce soit dans les hôpitaux, sur les lieux de travail et dans les espaces publics.
      Source: Fondation suisse (fr)
    • L'allaitement maternel – un départ pour la vie
      Par le biais de ses campagnes mondiales de promotion de l'allaitement maternel, l'UNICEF a contribué de manière déterminante à consolider l'état de santé des enfants en bas âge et à abaisser la mortalité infantile.
      L'UNICEF Suisse soutient la Fondation suisse pour la Promotion de l'Allaitement maternel.
      Source: unicef-suisse (fr)

    Recherche de pages web de santé:


    Trier par , par

    Tél. Urgences:  Ambulance : 144 Autres numéros d'urgences Services de garde par cantons
    Retour à l'accueil Contacts A propos de SanteRomande - © 2016 Newsletter Dernière modification: Fev 2012