MaSantéRomande
-Créer un compte (gratuit)
-Ouvrir une session
Doc HCM pour les Suisses romands uniquement. Faites un bilan gratuit et obtenez des conseils (alimentation, cancers, poids, stress, ...)

Informations Maladies
Professionnels de santé
Hôpitaux, Cliniques
Associations de patients
Organismes officiels
Sports et Alimentation
Situations de vie
Notre sélection de thèmes

Agenda santé
En partenariat avec l'AMG:
Localisez les médecins proche de vous!
Appli gratuite
sur Itunes et Android
Android
Apple Store
Applications mobiles Suisses indispensables
 Emissions télévisées
La main dans tous ses étatsÉmission 36.9° - TSR
La main dans tous ses états
12 février 2014

Newsletter gratuite:


Enquêtes:
  • Enquête auprés des médecins genevois de l'AMG
  • Donnez votre avis sur SanteRomande

  • Ajouter un site

    Liens sélectionnés par Health On the Net Foundation dans le cadre de l'émission 36.9° diffusée le mercredi 18 janvier 2012, 20:05 sur TSR 1:

    La psychiatrie en milieu carcéral

    La psychiatrie en milieu carcéral Dans notre société dite évoluée, quand on commet un délit grave, on est condamné et le cas échéant, on va en prison. Et quand on est psychiquement malade, on est soigné, voire hospitalisé pour recevoir des soins adéquats. Mais voilà, quand un individu commet un acte répréhensible à cause d'une maladie psychiatrique, la limite entre la prison et l'hôpital devient beaucoup plus floue.

    Le code pénal prévoit pourtant des mesures thérapeutiques institutionnelles qui permettent à ces prisonniers un peu particuliers d'être soignés et d'éviter ainsi les récidives. Seul problème: les lieux appropriés en Suisse romande n'existent tout simplement pas.

    Notre équipe a suivi le parcours d'un jeune homme, prisonnier et schizophrène, qui a accumulé des mois de prison pour rien, faute de structure.

    Loi et conséquences légales

    • Mesures thérapeutiques institutionnelles.
      Vous pouvez consulter sur cette page et les suivantes les articles du Code Pénal Suisse concernant les mesures thérapeutiques institutionnelles.
      Janvier 2012
      Source: CPS (fr)
    • Quelques conséquences de l'application du nouveau code pénal suisse
      "Le nouveau texte du Code pénal suisse, entré en vigueur au début 2007, a de nombreuses incidences sur la pratique des psychiatres réalisant des expertises dans le domaine pénal ou engagés dans l'application de mesures juridiques imposant un traitement.
      Les conséquences les plus notables de ce texte sont, d'une part, une nouvelle définition de la notion d'irresponsabilité pénale qui n'est plus nécessairement liée à un diagnostic psychiatrique et, d'autre part, une nouvelle définition des mesures que peut prendre la justice pour prévenir de nouveaux actes délictueux et qui modifie sensiblement la place des psychiatres dans les questions liant soins psychiatriques et contrôle social."

      Septembre 2007
      Source: RMS (fr)
    • La psychiatrie pénitentiaire toujours plus présente
      "L'introduction des nouvelles mesures thérapeutiques en milieu carcéral a intensifié la pratique des professionnels du monde de la santé, notamment des psychiatres. Comment appréhendent-ils leur fonction? Ont-ils les moyens d'exercer leur métier et de répondre tout autant aux attentes du législateur, des politiques et du public? Au bénéfice d'une riche et longue expérience en matière de psychiatrie pénitentiaire, le Professeur Bruno Gravier apporte un regard concret et parfois critique sur cette problématique."
      2010
      Source: OFJ (fr)
    • Troubles psychiques et aptitude à supporter une détention
      "Auparavant, on partait du principe que les psychoses «réelles», considérées comme une aliénation mentale, devaient entraîner une incapacité à supporter la détention, tandis que les «semi-psychoses », associées à des tendances à la simulation, devaient être essentiellement traitées dans les établissements pénitentiaires. Cette attitude s'explique, car au début du siècle dernier, on ne disposait d'aucun traitement efficace pour les psychoses concernées, à savoir surtout la schizophrénie."
      2007
      Source: FMS (fr)
    Etablissements et unités spécialisés

    • Unité de psychiatrie pénitentiaire
      "La restructuration des départements médicaux menée en 2007 à abouti à la création d'un Centre de médecine pénitentiaire intégrant l'unité de psychiatrie pénitentiaire (UPP), l'unité de médecine pénitentiaire (UMP) et l'unité de sociothérapie « La Pâquerette ».

      L'UPP est chargée de l'évaluation et du suivi psychiatriques des personnes détenues sur le canton de Genève. L'Unité de psychiatrie pénitentiaire a été directement affiliée au chef du Département de psychiatrie des HUG."
      Décembre 2011
      Source: HUG (fr)

    • Service de Médecine et de Psychiatrie Pénitentiaires
      "Le SMPP intervient dans les infirmeries des prisons vaudoises, qui fonctionnent comme des centres de consultations ambulatoires. Aujourd'hui, quatre prisons sont en activité dans le canton, représentant une file active d'environ 700 détenus. Les infirmeries des prisons du Bois-Mermet (hommes en détention préventive), et de La Tuilière (hommes en détention préventive, et femmes soumises à tous les régimes d'incarcération) constituent le pôle du Léman ; celles des prisons de La Croisée (hommes en détention préventive) et des Etablissement de la plaine de l'Orbe (hommes en exécution de peine) constituent le pôle d'Orbe. A ces infirmeries sont associées deux Unités de psychiatrie en milieu pénitentiaire (UPMP) : l'une est située à La Tuilière (pour des hommes en détention préventive), l'autre aux EPO (hommes en exécution de peine). Ces deux unités fonctionnent comme des centres de traitement de jour."
      Novembre 2010
      Source: CHUV (fr)
    • Universitäre Psychiatrische Kliniken Basel
      "Mehr als ein Drittel der Bevölkerung leidet einmal im Leben an einer psychischen Erkrankung. Wir sind der kompetente Ansprechpartner für betroffene Kinder, Jugendliche und Erwachsene, sowie Angehörige und Fach-personal.

      Durch die starke Vernetzung von Forschung, Lehre und Behandlung bieten die Universitären Psychiatrischen Kliniken Basel (UPK) einen exzellenten Service an."
      2011
      Source: UPK (de)

    • Les services de psychiatrie en milieu pénitentiaire
      Cette présentation dans le cadre des cours de l'UNIL fait état de la situation des services de psychiatrie disponibles en milieu pénitentiaire suisse.
      Mars 2007
      Source: UNIL (fr)
    • Champ-Dollon déborde et peine pourtant à s'agrandir
      "L'évolution du dossier Curabilis l'inquiète davantage. Cet établissement destiné aux délinquants dangereux ou ayant des troubles mentaux n'offrira pas 92 places en 2013, comme l'annonçait pourtant officiellement Isabel Rochat en juillet dernier. L'ouverture sera en fait échelonnée entre octobre 2013 et 2016. Cette décision prise en novembre dernier émane du Conseil d'Etat, «pour des raisons budgétaires», confirme Sandra Favre de Oliveira. En clair, le budget d'exploitation annuel de 35 millions de francs pèse trop lourd."
      Janvier 2012
      Source: TDG (fr)
    Psychothérapie pénitentiaire

    • Psychothérapie et psychiatrie forensique
      "Les psychothérapeutes dans le domaine forensique sont en position inconfortable. Le caractère obligatoire des traitements, la réticence des patients à s'y engager ou leur difficulté à affronter leur propre violence contribuent à cet inconfort. La dimension de sécurité publique associée à ces traitements, leur évaluation en fonction de la diminution du risque de récidive et non en termes d'efficacité thérapeutique et la méconnaissance de ce qu'est une psychothérapie par les autorités et les avocats renforcent la difficulté de cet exercice. Pourtant, un travail de clarification des interventions respectives permet de construire un cadre psychothérapique viable articulé avec les contraintes pénales. Le développement d'approches spécifiques au milieu carcéral ainsi qu'avec les auteurs d'infractions à caractère sexuel illustre ce dernier point."
      Septembre 2010
      Source: RMS (fr)
    • Patients psychiques en prison
      Cette page vous permet de consulter de nombreuses présentations et critiques qui ont été faites dans le cadre d'un colloque au sujet des patients psychiatriques dans le milieu carcéral. Nous attirons votre attention sur le fait que la loi a changé depuis et que ce sujet est régi par l'article 59 du Code Pénal Suisse.
      Juillet 2000
      Source: GRAAP (fr)
    • Rôles des psychologues spécialistes en psychologie légale
      "Aujourd'hui, la société préfère utiliser d'autres formes de sanctions comme les peines privatives de liberté, les amendes, le travail d'intérêt général (TIG), les traitements psychothérapeutiques et/ou psychiatriques, les prises en charge institutionnelles ou ambulatoires, etc. Ces dernières permettent dans une certaine mesure de remédier aux «causes» de la délinquance, quand des délits graves ont été commis sous une dépendance à l'alcool ou aux drogues, lorsque l'état mental de l'individu est perturbé, etc. Ainsi, dès son arrivée en détention préventive, la personne incarcérée peut être prise en charge par le psychologue spécialiste en psychologie légale."
      2006
      Source: SSPL (fr)

    Recherche de pages web de santé:


    Trier par , par

    Tél. Urgences:  Ambulance : 144 Autres numéros d'urgences Services de garde par cantons
    Retour à l'accueil Contacts A propos de SanteRomande - © 2014 Newsletter Dernière modification: Fev 2012