Informations Maladies
Professionnels de santé
Hôpitaux, Cliniques
Associations de patients
Organismes officiels
Sports et Alimentation
Offres d'emploi Santé
Situations de vie
Notre sélection de thèmes
Outils et jeux interactifs

Naviguez dans le corps humain en 3D

Actualités Santé en Suisse:

Confédération suisse

Swissmedic - Sécurité des médicaments

Agenda santé
Annonce:
Plus d'information sur le HONcode
 
En partenariat avec l'AMG:
Localisez les médecins proche de vous!
Appli gratuite
sur Itunes et Android
Android
Apple Store
Applications mobiles Suisses indispensables
 Emissions télévisées

Newsletter gratuite:


Enquêtes:
  • Enquête auprés des médecins genevois de l'AMG
  • Donnez votre avis sur SanteRomande

  • Ajouter un site

    Soutenez SanteRomande - Faites un don

    Emission 36.9° diffusée le mercredi 14 novembre 2012, 20:15 sur RTS 1:

    Un corps, deux sexes

    Un corps, deux sexes Autrefois appelés hermaphrodites, les personnes intersexes seraient des milliers en Suisse sans qu'en général leur entourage ne sache rien de leur différence. Pourtant depuis quelques années, certaines sortent de l'anonymat pour réclamer une nouvelle approche médicale de leur situation.

    Définition

    • Intersexualité
      L'intersexualité désigne l'état d'un être humain dont les organes génitaux présentent un mélange de caractères à la fois mâles et femelles, de sorte qu'on ne peut préciser la nature de son sexe. L'origine peut être diverse : hormonale ou chromosomique.
    Appareil génital humain

    • L'appareil génital humain et son développement :
      L'appareil génital se met en place lors du développement embryonnaire. Ce phénomène est sous le contrôle de plusieurs gênes et hormones, en relation avec les chromosomes sexuels présents. Le début de ce développement est commun chez l'homme et la femme.
      Source: "Vie", site ressource en Sciences de la Vie
    • Bases génétiques de la détermination du sexe
      Tout corps humain contient 23 paires de chromosomes, portant les gènes, dans le noyau de chaque cellule. Ce bagage génétique provient en partie de la mère (23 chromosomes) et du père (23 chromosomes). La 23ème paire est différente selon le sexe : Les femmes héritent d'un chromosome X de chaque parent ; tandis que les hommes ont un chromosome Y provenant du père et un chromosome X de la mère. Les femmes sont donc XX et les hommes XY.

      Les anomalies hétérosomales

      On peut observer un certain nombre d'anomalies dans le nombre de chromsomes sexuels présentés par certains individus. Selon les cas, ces anomalies conduisent à des individus présentant un phénotype mâle, ou un phénotype femelle :

       
      Femelles
      Mâles
      Stériles
      XO: absence d'un chromosome X. Le syndrôme de Türner touche environ une naissance sur 2500 avec un avortement précoce dans 99% des cas.

      YO: absence du chromosome X. Cette anomalie est létale.

      XXY: présence d'un chromosome X surnuméraire. Le syndôme de Klinefeter représente environ une naissance sur 700.

      XXYY,XXXY, XXXXY ou XXX/XY: présence de chromosomes surnuméraires. Ce pseudo-Klinefelter est une anomalie très rare.

      Fertiles
      XXX: présence d'un chromosome X surnuméraire. 1/500 naissances. Sujet normal XYY: présence d'un chr.Y surnuméraire. 1/500 naissances. Sujet normal.

      Ces observations montrent que le sexe phénotypique de l'individu ne semble pas lié au nombre de X mais plutôt à la présence ou l'absence du Y :

      • absence de Y : phénotype féminin
      • présence de Y : phénotype masculin

      Le chromosome Y a donc un rôle fondamental dans la détermination du sexe. On peut alors chercher à préciser les éléments génétiques portés par ce chromosome qui déterminent ce phénotype sexuel masculin.


      Les inversions sexuelles

      On observe quelques rares cas de naissances d'individus intersexués, c'est-à-dire présentant une inversion sexuelle. Leur phénotype sexuel ne correspond pas aux chromosomes sexuels observables dans leurs caryotypes :

      • XX: mâle XX stérile; 1/20 000 naissances;
      • XY: femelle XY stérile; 1/10 000 naissances.

      Source: "Vie", site ressource en Sciences de la Vie
    • Différenciation morphologique de l'appareil génital
      Bien que le sexe de l'embryon soit déterminé par la présence des chromosomes X et Y dès la fécondation, la gonade embryonnaire des mammifères passe par un stade indifférencié. Pendant ce stade indifférencié, elle ne possède aucun caractère mâle ou femelle. Cette différenciation se réalise dans un second temps.

      Première étape : formation d'une ébauche de gonade indifférenciée

      Deuxième étape : formation d'une gonade mâle (testicule) ou d'une gonade femelle (ovaire) selon la différenciation génétique

      Troisième étape : acquisition du sexe phénotypique (sexe apparent) pénis pour l'homme ou utérus et vagin chez la femme


      Source: "Vie", site ressource en Sciences de la Vie
    • Anomalie du développement génital du nouveau né et de l'enfant
      Les anomalies du développement sexuel sont des anomalies rares, qui peuvent être dépistées lors des échographies anténatales et qui vont nécessiter une prise en charge néo-natale spécifique gynéco endocrinienne. Ce sont des affections qui touchent 1/10 000 enfants à la naissance qui a fait l'objet d'une nouvelle nomenclature et d'un consensus international sur la prise en charge.

      Ce consensus propose de classer les différentes anomalies en fonction du caryotype, du type d'atteinte soit gonadique soit surrénalienne, on parle ainsi de désordre ou défaut de développement sexuel ou DSD. Cette nomenclature élimine aussi des termes jugés trop péjoratifs, souvent employés comme : pseudohermaphrodisme, réversion sexuelle, ambiguïté sexuelle. Pour résumer le classement de cette nouvelle nomenclature précise

      - la sous virilisation d'un enfant de sexe masculin (46 XY DSD)

      - la virilisation d'une petite fille (46 XX DSD)

      novembre 2008
      Source: Anomalie du développement génital du nouveau né et de l'enfant - C. PIENKOWSKI – A. CARTAULT Hôpital des Enfants
    Les intersexuées et le droit

    • Attitude à adopter face aux variations du développement sexuel (Suisse)
      Prise de position no. 20/2012 Berne, novembre 2012
      Questions éthiques sur l' intersexualité

      novembre 2012
      Source: Commission nationale d'éthique pour la médecine humaine
    • Avis de droit OFEC: Transsexualisme (Suisse)
      Avis de droit du 1er février 2012 de l'OFEC (Office Fédéral de l'Etat Civil) sur la question du transsexualisme

      – Nature de l'action en constatation du changement de sexe

      – Exigence d'interventions chirurgicales comme préalable à l'admission de l'action

      – Conversion du partenariat en mariage suite au changement de sexe d'un partenaire


      février 2012
      Source: Office Fédéral de l'Etat Civil
    • Les intersexuées et le droit (France)
      L'inter sexualisme s'explique par des mutations génétiques qui viennent modifier le processus habituel de différenciation sexuelle. Il est nécessaire de comprendre que l'inter sexualisme est un phénomène multiple qui regroupe en vérité des états intersexuels fort différents

      La principale forme d'inter sexualisme est l'hyperplasie congénitale des surrénales (HCS) qui atteint un individu pour 12 000 à 15 000 naissances ; elle concerne entre 60 à 70% de cas d'intersexualisme. Les personnes ayant une HCS ont une apparence féminine très marquée mais ont un caryotype 46, XY. Non traitées, ces personnes peuvent à l'adolescence voir leur apparence se rapprocher du sexe masculin. Outre l'HCS, on peut mentionner également des insensibilités plus au moins prononcées aux hormones masculines, lesquelles aboutissent à ce qu'une personne, ayant un caryotype masculin, présente des caractères sexuels masculins peu prononcés, ce qui peut laisser croire qu'il s'agit d'un sujet de sexe féminin. Enfin, existent ceux qu'on appelait autrefois les « hermaphrodites vrais ». Cette catégorie regroupe en particulier les individus qui présentent des caryotypes en mosaïques, i.e. variant d'une cellule à l'autre. En excluant du champ des intersexuels les personnes atteintes d'une hypospadias, on peut estimer qu'il naît, chaque année en France, de l'ordre d'une centaine d'intersexuels. Cela porte donc le nombre total d'intersexuel en France à une dizaine de millier .


      2010
      Source: Benjamin Moron-Puech Sous la direction de Dominique Fenouillet - Université Panthéon Assas
    • Démédicaliser les corps, politiser les identités: convergences des luttes féministes et intersexes
      Source: Nouvelles Questions Féministes Vol. 27, No1 / 2008
    • La modification de la mention du sexe à l'état civil : Note de synthèse (France)
      Lors de la rédaction de l'acte de naissance d'un nouveau-né, les services de l'état civil indiquent sur ce document le sexe de l'enfant. Si ce sexe vient à être modifié au cours de la vie de celui-ci, comme tel est le cas pour certaines personnes transsexuelles, survient une discordance entre la mention du sexe initialement enregistrée dans l'acte de naissance et celui qui caractérise la personne concernée.

      Or l'acte de naissance sert notamment de base à l'établissement des documents d'identité où figure, dans ce cas, la mention d'un sexe biologique initial qui n'est pas le sexe acquis par l'adulte transsexuel. Suivant l'exemple de la Suède qui a voté la première loi sur le sujet en 1972, de nombreux États ont adopté des dispositions législatives afin de déterminer les règles applicables à la procédure de modification de la mention du sexe à l'état civil. Cette note présente quinze régimes juridiques relatifs à cette modification - pour les seules personnes adultes - dans six États d'Europe (Danemark, Espagne, Pays-Bas, Portugal, Royaume-Uni et Suède), dans huit États d'Australie ainsi que dans deux États d'Amérique latine (Argentine et Uruguay).
      Source: Sénat - Étude de législation comparée n° 223 - mai 2012
    • Modification du passeport (sexe) - (Australie)
      Le certificat de naissance ou des certificats de citoyenneté ne doivent pas être modifiés (amendé) pour le sexe et le genre des candidats (demandeurs) Une lettre d'un médecin généraliste certifiant que la personne a eu, ou reçoit, un traitement clinique approprié pour la transition de genre à un nouveau genre, ou qu'ils sont intersexués et ne les identifient pas avec le sexe assigné à la naissance, est acceptable. La lettre sera seulement acceptée de praticiens enregistrés avec le Conseil(Tableau) Médical d'Australie (ou l'autorité étrangère (d'outre-mer) équivalente). ' Le traitement clinique Approprié ' ne doit pas être spécifié.
      Source: Department of Foreign Affairs and Trade - Australian Government (en)
    Historique

    • Historique des ambiguités sexuelles et de leurs traitements.
      Source: Site d'enseignement d'Histoire de la Médecine - Université Claude Bernard Lyon 1
    • Mythologie de l'hermaphrodisme
      Hermaphrodite était un être fabuleux qui réunissait les deux sexes dans un même corps. Fils d'Hermès et d'Aphrodite, éphèbe d'une merveilleuse beauté, il fut élevé sur le mont Ida de Phrygie il se baignait un jour dans une fontaine près d'Halicarnasse en Carie, quand Salmacis, la nymphe de la source, le vit. Salmacis était une naïade qui n'aimait rien faire ni chasser ni tirer à l'arc et seule la solitude lui plaisait. Elle s'éprit de lui, l'enlaça fortement et demanda aux dieux d'unir leurs deux corps en un seul. Cette prière fut exaucée, et quiconque venait se baigner dans cette fontaine subissait une transformation analogue.
      Source: Mythologica.fr
    Les intersexuées et les Médias

    • Entre deux sexes
      Longtemps appelés hermaphrodites, ils préfèrent aujourd'hui se dire intersexes. Né-es avec une ambiguïté sexuelles, ils ou elles n'ont pas choisi d'être ni hommes, ni femmes. Jusqu'à très récemment, c'étaient les médecins qui décidaient, à la naissance, d'en faire des garçons ou des filles. Aujourd'hui, les intersexes prônent le libre-choix et dans le corps médical, surtout en Suisse romande, le débat est ouvert.
      octobre 2009
      Source: rts.ch - émissions - temps présent
    • Le combat des hermaphrodites contre les opérations forcées
      Ils sont nés avec des attributs sexuels à la fois masculins et féminins. Ils (elles?), ce sont les hermaphrodites, des personnes à qui l'on fait subir dès le plus jeune âge des opérations pour «corriger» cette anomalie. Une situation que dénonce Daniela Truffer.
      août 2009
      Source: swissinfo
    • Les hermaphrodites doivent pouvoir choisir
      Les enfants dont le sexe ne peut être clairement attribué à la naissance doivent pouvoir se prononcer eux-mêmes sur leur identité masculine ou féminine.
      novembre 2012
      Source: 20min.ch
    • Hermaphrodisme, faut-il se soumettre au bistouri?
      Nés entre les deux sexes, ils veulent pouvoir décider par eux-mêmes de leur identité. Ils n'étaient que deux, lundi dernier, à manifester devant le Palais des Nations pour que les intersexués cessent d'être victimes de violations contre les droits de l'homme. Deux, c'est bien peu en regard des quelque 12 500 hermaphrodites répertoriés en Suisse.
      Janvier 2009
      Source: Tribune de Genève
    Associations et sites Internet

    Recherche de pages web de santé:


    Trier par , par

    Tél. Urgences:  Ambulance : 144 Autres numéros d'urgences Services de garde par cantons
    Retour à l'accueil Contacts A propos de SanteRomande - © 2019 Newsletter Dernière modification: Mar 2017