MaSantéRomande
-Créer un compte (gratuit)
-Ouvrir une session

Informations Maladies
Professionnels de santé
Hôpitaux, Cliniques
Associations de patients
Organismes officiels
Sports et Alimentation
Offres d'emploi Santé
Situations de vie
Notre sélection de thèmes


Actualités Santé en Suisse:

Confédération suisse

Swissmedic - Sécurité des médicaments

Agenda santé
Annonce:
Plus d'information sur le HONcode
 
En partenariat avec l'AMG:
Localisez les médecins proche de vous!
Appli gratuite
sur Itunes et Android
Android
Apple Store
Applications mobiles Suisses indispensables
 Emissions télévisées
Endométriose: quand une maladie négligée fait l’objet d’un gros businessÉmission 36.9° - TSR
Endométriose: quand une maladie négligée fait l’objet d’un gros business
18 janvier 2017

Newsletter gratuite:


Enquêtes:
  • Enquête auprés des médecins genevois de l'AMG
  • Donnez votre avis sur SanteRomande

  • Ajouter un site

    Soutenez SanteRomande - Faites un don

    Liens sélectionnés par Health On the Net Foundation dans le cadre de l'émission 36.9° diffusée le mercredi 17 juin 2015, 20:10 sur RTS 1:

    La 100e! Que sont-ils devenus?

    La 100e! Que sont-ils devenus? Pour la 100e émission de 36,9°, nous retrouvons cinq personnes dont les maux et les témoignages nous avaient interpellés, émus. Le récit de leur combat contre la maladie, révélaient les progrès extraordinaires de la médecine mais aussi ses limites et ses failles. Que sont devenus Liv, Andrin, Lorianne, Remo et Francesca? Isabelle Moncada et son équipe prennent de leurs nouvelles.

    Les 5 sujets abordés.

    • « Il faut sauver Liv et Nicolas » - 15 septembre 2010
      Liv von Siebenthal-Rochat a trois ans quand sa maladie, la mucovicidose, est diagnostiquée. Liv grandit malgré tout. Mais en 2009, elle est à bout de souffle. Elle ne sort presque plus et seulement sur une chaise roulante. Elle subit alors une greffe, de toute urgence... Cinq ans après, la supporte-t-elle ? Peut-elle mener « la vie normale » à laquelle elle aspirait tant ?
      Source: Retrouvez les information associées crées en septembre 2010
    • « Sport défonce, cœurs défoncés » - 30 novembre 2011
      Remo Carissoni, un jeune homme addict au sport. Son activité physique commençait tous les matins à 5h, avant d'aller travailler. Après 15 km de jogging effectué en 90 minutes, il poursuivait avec 3,5 km de natation. " J'aimerais arriver à diminuer et à retrouver un peu plus d'équilibre… aujourd'hui, c'est impossible ", confiait Remo à l'équipe de 36,9°. Quatre ans après, est-il parvenu à se libérer de son addiction ?
      Source: Retrouvez les information associées crées en novembre 2011
    • « Diabète : pourquoi il progresse, comment savoir si on est à risque » - 29 août 2012
      Lorianne Goy, une adolescente à risque de devenir diabétique de type 2. Elle fait partie de cette génération d'enfants très sensibles au sucre et à la graisse de palme et souffre d'un important surpoids. « Je sais que je ne serai jamais mince mais il ne faut pas que je me laisse aller », témoignait-elle. Trois ans après le reportage où on la voyait suivre un programme diététique et alors qu'elle est aujourd'hui devenue une jeune femme, quels sont ses espoirs et ses projets ?
      Source: Retrouvez les information associées crées en août 2012
    • « Urgences pédiatriques – histoire d'un diagnostic manqué » - 5 juin 2013
      Francesca Stingele-Ruppersberg, maman de la petite Marisa, décédée en 2009 à l'âge de 11 mois à cause d'un diagnostic manqué de méningite. C'était le deuxième cas connu de la rédaction de 36,9° dans le même hôpital, selon le même scénario : la famille abandonnée par les médecins avant et après le décès du bébé. L'affaire a été poursuivie d'office par le procureur du canton de Vaud. Les deux pédiatres incriminées dans l'affaire ont été reconnues coupables d'homicide par négligence en seconde instance. Elles peuvent encore faire appel… Quel effet a eu le jugement sur les parents de Marisa et sa sœur aînée ?
      Source: Retrouvez les information associées crées en juin 2013
    • « Epilepsie, une fenêtre ouverte sur le cerveau » - 8 janvier 2014
      Andrin Blank, épileptique depuis la naissance, en proie à d'immenses souffrances physiques et psychiques. « J'ai l'impression d'étouffer et je suis très angoissé », affirmait-il. Sous l'œil des caméras, il s'était fait enlever une partie du cerveau. L'ablation du foyer épileptique lui offrait 70% de chance de ne plus avoir de crises. En est-il aujourd'hui totalement débarrassé ?
      Source: Retrouvez les information associées crées en janvier 2014

    Recherche de pages web de santé:


    Trier par , par

    Tél. Urgences:  Ambulance : 144 Autres numéros d'urgences Services de garde par cantons
    Retour à l'accueil Contacts A propos de SanteRomande - © 2016 Newsletter Dernière modification: Juin 2015